Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Comprendre le fonctionnement du Miles and Cash de Flying Blue

Depuis le 1er avril dernier, le programme de fidélité Flying Blue a évolué en passant à un système dit « revenue based ». Le mode de dépense a changé avec un barème par « origines et destinations » plutôt que par zone.

Fonctionnement du Miles & Cash de Flying Blue

Le gain de miles lorsqu’effectué sur un vol Air France ou KLM est maintenant directement lié au montant acquitté et à votre statut. Si vous avez le niveau d’entrée dit Explorer (anciennement Ivory), vous cumulerez 4 miles par euro dépensé soit un Coût Par Mile (CPM) de 25 cent €.

Avec un statut Silver votre CPM passera à 17 cent €, 14 cent € pour un Gold et 12,5 cent € pour un Platinum.

flying blue categorie
© Flight -Report

 

Introduction du « Miles & Cash »

Le 1er juin, Flying Blue introduit un nouvel outil, le « Miles & Cash » qui permet de compléter en cash 12,5% ou 25% de la valeur de son billet prime.

flying blue miles cash
© Flight -Report

 

Exemples par cabine

Dans les faits, le montant par mile acheté varie par cabine. Pour mieux comprendre, prenons l’exemple d’un billet aller-retour entre Paris et New York.

Le CPM est le plus faible lorsque vous avez besoin de compléter un billet en cabine Economy car il vous sera alors facturé 1 cent €, en Premium Economy, le mile acheté coutera 1,2 cent €, en Business 1,5 cent € et enfin en La Première, il vous en coutera 2,75 cent € par mile pour compléter votre billet.

flying blue exemple cabine
© Flight -Report

 

Cash & Miles versus l’achat de Miles

Le programme Flying Blue continue parallèlement à proposer son offre d’achat de Miles, le graphique ci-dessous permet d’appréhender qu’il est plus intéressant d’utiliser l’option « Cash & Miles » dans le cadre d’un voyage en Economy, Premium Economy ou Business.

A l’inverse, si vous souhaitez voyager en La Première et si votre solde n’est pas suffisant, il vaut mieux acheter ses miles séparément.

flying blue cpm
© Flight -Report

 

Le programme Flying Blue face à ses concurrents européens

 

Le paysage des programmes de fidélité en Europe s’articule principalement autour de l’Executive Club de British Airways, de Miles & More du Lufthansa Group et de Flying Blue d’Air France KLM.

Le programme de British Airways propose l’option de miles et cash depuis de nombreuses années, le CPM (coût par mile) en Economique et Economique Premium est sensiblement identique à celui de Flying Blue en étant un peu au-dessus du centime d’€, en cabine Affaires.

L’option devient en revanche moins intéressante avec un mile facturé entre 2,5 et 3,2 cent € chez la compagnie anglaise contre 1,5 cent € chez Air France KLM.

En Première classe, le CPM est plus raisonnable et repart à la baisse chez British Airways alors qu’il double presque chez le couple franco-néerlandais.

Lufthansa et son programme Miles & More est la grande absente car elle ne propose pas cette option à ses clients, la seule exception étant le prêt jusqu'à 50 000  miles pour les membres Senator et HON, mais facturé au prix d’or de 2,4 cent € le mile.

 

comparaison flying blue british airways miles and more
© Flight -Report

Les camemberts du tableau indiquent la proportion d’un billet prime réglable en cash (couleur verte). L’Executive Club permet de régler jusqu’à 50% de son billet en cash pour les classes Affaires et Première, jusqu'à 60% en Economique Premium et même jusqu'à 65% en Economique.

De son côté Flying Blue propose de régler au maximum 25% du montant de la prime en cash et cela quelque soit la classe de voyage.

 

Utiliser ses miles ou acheter son billet?

La grande question reste de savoir si il vaut mieux dépenser ses miles, quitte à utiliser l’option « miles & cash » ou de régler son billet.

Pour l’hypothèse suivante, nous comparerons le coût d’un billet pour chacune des cabines d’Air France sur un aller-retour Paris – New York et le coût « miles & cash » à 25%. Pour les deux cas de figures il s’agit de tarifs « à partir de ».

 

En cabine Economy, l’aller-retour Paris – New York est disponible actuellement à partir de 425€. En réglant avec vos miles et 25% de cash, il vous en coutera 33 000 miles et 315€ (taxes et surcharge transporteur comprises) ce qui permet de calculer une valorisation du mile à 0,33 cent €.

 

En Premium Economy, la valorisation du mile est un peu meilleure à 0,45 cent € pour un billet qui vous coutera tout de même 68 200 miles et 599€.

La meilleure affaires est probablement en cabine Business, contre 86 200 miles et 940 € vous pouvez vous offrir un billet qui vous aurez autrement couté 2303 € soit une valorisation du mile à 1,58 cent €.

 

La très sélective cabine La Première souhaite le rester car il vous faudra un montant astronomique de 300 000 miles et 3258 € pour pouvoir voyager dans ces conditions d’exception, ce qui se traduit par une valorisation du mile à 0,93 cent € face au tarif d’appel de 6054€.

utiliser acheter miles flying blue
© Flight -Report

 

En résumé

Cette nouvelle option « Miles & Cash » est une bonne nouvelle pour les utilisateurs du programme Flying Blue, cela offre un peu plus de flexibilité pour les voyageurs qui n’ont pas assez de miles ou qui souhaitent en garder pour plus tard.

Cependant, il ne faut pas se tromper : en cabine Economy, un mile qui vous sera facturé 1 cent € n’en vaudra en réalité que le tiers lors de son utilisation.

En Business le calcul est bien plus juste avec un coût du mile très proche de sa valorisation.

Dans tous les cas de figure et du fait du nouveau système en « revenue based », les miles seront toujours moins chers en les achetant qu’en les accumulant à l’occasion de vols. 

logo floght report

 

Méthodologie utilisée par Flight-Report

Informations recueillies avec l’aide du service de presse d’Air France et depuis son site web, sur les sites British Airways et Lufthansa. Prix TTC à partir de, surcharges transporteurs et taxes observés le 29/05/2018 sur l’axe Paris – New York JFK et pour des voyages en septembre 2018.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article