Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Volotea s'associe à Airlines for Europe pour dénoncer les grèves des contrôleurs aériens

Volotea, la compagnie aérienne des capitales régionales européennes, soutient la déclaration et les initiatives publiées hier par Airlines for Europe (A4E), la plus grande association de compagnies aériennes d'Europe, concernant l'augmentation alarmante et l'impact nuisible des grèves ATC.

Volotea s'associe à Airlines for Europe pour dénoncer les grèves des contrôleurs aériens

 

Une augmentation alarmante des grèves du contrôle de la circulation aérienne (ATC) dans toute l'Europe a causé des préjudices sur les compagnies aériennes, leurs passagers et les entreprises. 2018 s'annonce comme l'une des pires années pour les grèves ATC en Europe.

Depuis le début de l'année, les compagnies aériennes membres de l'A4E ont été obligées d'annuler près de 5 000 vols à la suite de ces grèves, ce qui a eu un impact direct sur quelques 784 000 passagers en Europe. De plus, des millions de voyageurs ont été affectés par des retards de vols, causés par des déroutements de l'espace aérien et la gestion des matières résiduelles.

Selon Eurocontrol, 39 000 vols - environ 30 % du total des retards enregistrés en mai – sont dus aux grèves de l'ATC. Ce qui va impliquer une augmentation du nombre total de minutes de retard en 2018 de 53 % par rapport à 2017 et ce en raison des grèves et des pénuries de capacité (14,3 millions en 2018 contre 9,3 millions de minutes en 2017).

Volotea  est directement touchée car la compagnie opère principalement en France, en Italie et en Espagne. La grande majorité des lignes exploitées sont majoritairement couvertes par le contrôle aérien français.

Malgré l’impact de ces grèves, Volotea a atteint un taux de ponctualité de 99,28 % au cours des six premiers mois de 2018.

Volotea a été contrainte d'annuler 284 vols cette année en raison des grèves qui sévissent en France, en Italie et en Grèce, ce qui représente 93% des vols annulés par la compagnie. Malgré cela, le taux d'annulation de Volotea est seulement de 0,16 % et son taux de fiabilité est lui de 99,84 %.

598 autres vols ont été directement perturbés et opérés avec des retards supérieurs à 17 000 minutes touchant 72 000 passagers. Les répercussions de ces retards sur les opérations subséquentes et se sont répercutées sur 780 vols supplémentaires, causant des retards de 16000 minutes pour 94 000 clients de Volotea.

Les grèves ATC ont un impact coûteux sur la clientèle, les économies européennes et l'environnement. Le bien-être des clients est directement affecté, toutes les industries liées au tourisme subissent des perturbations et des coûts supplémentaires dans les opérations et les itinéraires de substitution sont généralement plus longs, perturbant les passagers et provoquant des émissions de CO2 plus élevées.

La Commission européenne a déclaré que depuis 2005, il y a eu environ 357 grèves du contrôle du trafic aérien dans l'Union Européenne.

 

En réponse aux perturbations continues de la grève de l'ATC, Airline for Europe a demandé une période de préavis individuel obligatoire de 72 heures pour les employés qui souhaitent faire grève, la protection des survols tout en veillant à ce que cela ne se fasse pas au détriment des services locaux et une garantie sur les services minimums à fournir, ce que Volotea soutient pleinement.

 

Opérant principalement en France, en Italie et en Espagne, Volotea, membre actif de l'A4E, est fortement impacté, mais a tout de même atteint un taux de ponctualité de 99,3% à 180 minutes et un taux de fiabilité de 99,84% et ce malgré ces grèves importantes

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article