Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Coupe du Monde 2018 : 1,2 million de passagers ont embarqué à l'aéroport de Domodedovo grâce aux nouvelles portes automatisées.

L'aéroport international Moscou-Domodedovo et SITA, leader des innovations technologiques pour le secteur de l’aérien, partagent aujourd’hui le succès obtenu par les nouvelles portes automatiques, installées et présentées aux voyageurs juste à temps pour la Coupe du Monde 2018.

sita portes automatisees

 

Coupe du Monde 2018 : 1,2 million de passagers ont embarqué à l'aéroport de Domodedovo grâce aux nouvelles portes automatisées.

L’aéroport international Moscou-Domodedovo a choisi la technologie SITA pour gérer l’augmentation du nombre de passagers.

En un peu plus d’un mois, le Championnat mondial inclus, plus de 1,2 million de passagers ont profité de la nouvelle technologie SITA pour effectuer leur parcours de voyage au sein de l’aéroport. Au total, depuis le début de l’année, 3,3 millions de personnes sont passées à travers les portes en libre-service de SITA, à Moscou-Domodedovo.

sita self service desk

 

Sergio Colella, Président de SITA Europe, déclare :

« Nous avons aidé de nombreux pays à gérer des événements majeurs en introduisant des technologies qui automatisent le flux de passagers à travers les principaux aéroports.

Des Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles, à la Coupe du Monde au Brésil en 2014, et cette année en Russie. Alors ces événements sont souvent les catalyseurs de l'introduction de nouvelles technologies, nous continuons à constater les avantages de ces investissements bien après le coup de sifflet final.

C'est particulièrement le cas dans les marchés à croissance rapide tels que le Brésil et la Russie, où le nombre de passagers continue de croître rapidement. »

aeroport Moscou Domodedovo
english british version anglais

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article