Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Troisième édition du Meeting Aérien des Etoiles et des Ailes labélisée « Centenaire de l’Armistice 14-18 »

Cette troisième édition du meeting aérien des Etoiles et des Ailes, labélisée « Centenaire de l’Armistice 14-18 » célèbrera des événements majeurs de l’histoire de l’aéronautique : la commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale et du premier vol de l’aéropostale. Samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018 de 9 h 30 à 18h30 à l’aéroport de Toulouse-Francazal.

slider_label_centenaire
© D.R.

Meeting aérien des Etoiles et des Ailes

Label « Centenaire de l’Armistice 14-18 »

Le 3e Meeting Aérien des Etoiles et des Ailes sous le haut parrainage de la Ministre des Armées Florence PARLY.

Il y a 100 ans, la Première Guerre mondiale s’achevait.

Alors que, loin de la Garonne, s'abattait un orage de fer dans les tranchées et que les villages de notre région livraient des milliers de jeunes conscrits, l'aviation militaire prenait son envol sur les pistes de Montaudran à Toulouse.

Dès 1916, Latécoère dont la famille possédait une manufacture de matériel roulant (tramway, wagons…) se lance dans la fabrication d'avions militaires afin de répondre aux commandes de l'état. Une fabrique d'avions Salmson de 250 CV est lancée en 1917 pour lesquelles le ministre de l'Armement Loucheur passera une commande de 1 000 appareils. Pierre-Georges Latécoère avait acheté une maison à Montaudran et plusieurs terrains aux alentours.

C'est en septembre 1917 qu'il fait sortir de terre hangars et ateliers après d'importants travaux de déboisement avec l'appui d'une centaine de prisonniers allemands. Dès février 1918, l'usine entre en service. Le premier avion sort début mai.

Pour faire face à ces cadences de production, une deuxième usine est adjointe à la première. Les cadences deviennent industrielles avec six avions par jour grâce à 800 salariés. La production de série d'avions vient de naître à Toulouse.

 

Avant l’Armistice, 800 appareils seront produits mais la fin de la guerre marquera un tournant.

Juste après l’armistice les premiers avions des lignes de Pierre George Latécoère pilotés par les plus grands pionniers de l’aéropostale  tels que Mermoz et Saint Exupéry,  s’envolaient depuis la piste de Montaudran pour transporter des lettres en Amérique du Sud et en Afrique.

Un site culturel doit d’ailleurs voir le jour cette année « La piste des géants » pour rendre hommage à ses grands noms de l’aéronautique.

Source Des étoiles et des Ailes

 

Le Label "Centenaire de l’Armistice 14-18"

Afin d’accompagner l’ensemble des projets développés dans le cadre de la préparation du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Mission du Centenaire a créé un label « Centenaire » officiel permettant de distinguer les projets les plus innovants et les plus structurants pour les territoires.

Les projets retenus figurent sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire et sont éligibles à un financement de la Mission du Centenaire.

Source Mission du Centenaire

affiche meeting aerien des etoiles et des ailes 2018

 

Informations pratiques

Infos programme, infos pratiques et billetterie en ligne sur meeting.desetoilesetdesailes.com

Samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018 de 9 h 30 à 18h30.

A l’aéroport de Toulouse-Francazal.

Tarifs : 1 jour achat sur place 15€, prévente 12€, gratuit pour les moins de 10 ans.

PASS week-end achat sur place 25€, prévente 20€, gratuit pour les moins de 10ans.

Restauration sur place

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article