Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

59% des aéroports et 63% des compagnies aériennes comptent déployer la biométrie d’ici fin 2021

Les compagnies aériennes et les aéroports s’engagent et investissent pour offrir une expérience de voyage toujours plus fluide et sécurisée aux passagers. Parmi leurs priorités : la biométrie. C’est l’un des principaux enseignements du rapport « Air Transport IT Insights 2018 », présenté par SITA, leader des innovations technologiques pour le secteur de l’aérien, à l’occasion de l’Euro Air Transport IT Summit. Il souligne à quel point la biométrie accompagne le développement de services en accès libre dans les aéroports à travers le monde. Au cours des trois prochaines années, 77% des aéroports et des 71% des compagnies aériennes prévoient de développer des projets majeurs ou des programmes de Recherche & Développement pour la gestion et le contrôle des identités via la biométrie.

airport-biometric-exit

 

Les compagnies aériennes et les aéroports investissent dans la biométrie pour des parcours voyageurs toujours plus fluides

« La collaboration entre les acteurs du transport aérien sera essentielle pour offrir aux voyageurs une expérience sûre et intuitive », Barbara Dalibard, CEO SITA

Barbara Dalibard, CEO de SITA, déclare : « L’ensemble des acteurs du secteur de l’aérien cherchent à proposer des parcours de voyage fluides et sécurisés. Nous ne pouvons que nous réjouir de voir que les compagnies aériennes, comme les aéroports, investissent dans un même élan dans les technologies biométriques pour développer des solutions numériques sécurisées, pour identifier les passagers tout au long des étapes de leur voyage. Les déploiements que nous avons déjà réalisés dans certains aéroports prouvent l’intérêt et l’efficacité de ces technologies. »

« Comme le rapport le souligne, l’intégration des technologiques biométriques est un défi, et la diversité des exigences législatives peut s’avérer décourageante pour les compagnies aériennes et les aéroports.

Si nous voulons être en mesure de proposer aux voyageurs des expériences fluides et sans interruption, nous devons tous – compagnies aériennes, aéroports, gouvernements et partenaires technologiques – travailler ensemble et s’appuyer sur les technologies pour automatiser ce qui peut l’être et éliminer les processus fastidieux.

C’est ensemble que nous obtiendrons les meilleurs résultats et c’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’intégrer les technologies biométriques au sein des parcours de voyage. »

 

SITA fournit déjà des solutions de gestion de l’identité, y compris à partir de technologies biométriques, qui permettent de s’affranchir des contrôles manuels, pour le plus grand bénéfice des passagers. De même, ces solutions permettent aux compagnies aériennes comme aux aéroports de respecter les diverses législations et réglementations en vigueur. L’application la plus courante aujourd’hui est le contrôle d’identité aux bornes d’enregistrement en libre-service. A ce jour, 41% des aéroports internationaux l’utilisent et 74% projettent de déployer cette technologie d’ici fin 2021.

Les portes d’embarquement en libre-service s’appuyant sur la biométrie pour vérifier les pièces d’identité comme les passeports vont également se généraliser au cours des trois prochaines années : 59% des aéroports et 63% des compagnies aériennes comptent les déployer.

 

Le rapport SITA souligne par ailleurs les enjeux auxquels le secteur doit faire face pour appliquer pleinement la biométrie dans le cadre des contrôles d’identités des passagers.

Pour plus d’un tiers des compagnies aériennes, le principal défi concerne l’intégration de ces solutions dans les aéroports, ainsi que le manque de normes en matière de processus et de technologies. Pour les aéroports, la situation est similaire, bien que 39% d’entre eux estiment que le respect des exigences gouvernementales et législatives constitue également un défi majeur.

 

Les compagnies aériennes et les aéroports envisagent également d’autres nouvelles technologies pour le contrôle des identités, à commencer par la blockchain : pour 40% des compagnies et 36% des aéroports, le principal avantage de la blockchain réside dans la rationalisation de ce processus, puisqu’il permet de réduire le nombre de contrôles.

 

Dans l’ensemble, les investissements technologiques augmentent.  Le rapport SITA « Air Transport IT Insights 2018 » souligne qu’au cours des deux dernières années, les investissements des compagnies aériennes ont été stables.

Néanmoins, les prévisions des dépenses d’exploitation et d’investissement en 2018 sont positives : elles devraient en effet consacrer 3,67% du chiffre d’affaires aux investissements technologiques. Quant aux aéroports, ils y consacreront 5,69% de leurs revenus.

 

Les compagnies aériennes investissent également dans des nouvelles technologies leur offrant des avantages stratégiques et opérationnels.

Les bénéfices de l’Intelligence Artificielle (IA) s’étendent à un grand ensemble d’opérations aériennes : 84% des compagnies aériennes ont l’intention de mettre en place d’importants programmes de Recherche & Développement d’ici 2021, contre 52% l’an dernier. Les aéroports ne sont pas en reste, 61% d’entre eux projettent de lancer des initiatives en lien avec l’IA dans les trois prochaines années, en 2017, seul 31% d’entre eux envisageaient cette option.

 

Si les aéroports et les compagnies aériennes investissent tous également dans l’IA, les cas d’usage diffèrent. Les compagnies aériennes s’intéressent ainsi au potentiel de l’IA pour développer des chatbots et des agents virtuels ; 85% d’entre elles prévoient d’ailleurs d’utiliser l’IA d’ici 2021.

Quant aux aéroports, 79% d’entre eux utilisent ou comptent utiliser l’IA pour de l’analyse prédictive afin d’améliorer leur efficacité opérationnelle.

 

« Il est certain que l’ensemble de l’industrie s’est engagé à faire évoluer nos habitudes de voyage. Il s’agit d’améliorer l’efficacité de chaque acteur et d’offrir à chaque passager une expérience aussi sécurisée et fluide que possible » ajoute Barbara Dalibard. « Ceci nécessite une même impulsion et une collaboration de tout instant ; ce à quoi SITA s’engage en tout point. »

 

Le rapport « Air Transport IT Insights 2018 » est aujourd’hui reconnu par l’ensemble de l’industrie du transport aérien comme une référence pour la fiabilité de ses informations.

Plus de 180 cadres dirigeants, représentant 39% des aéroports internationaux et 27% du trafic aérien mondial, ont contribué à la réalisation de cette nouvelle édition. Cette année encore, les résultats offrent une vision détaillée des réflexions stratégiques et des développements technologiques, entrepris par l’industrie.

 

Découvrez l’intégralité du rapport SITA « Air Transport IT In

sights 2018 ».

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article