Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Remise exceptionnelle des attestations de préparation au BIA pendant le meeting aérien DEDA

Sous le Haut patronage de Florence Parly, ministre des Armées, s’est tenu le samedi 29 et le dimanche 30 septembre sur l’aéroport de Toulouse-Francazal, le meeting aérien organisé par l’association Des Etoiles et Des Ailes présidée par Catherine Gay. 40 000 personnes sur le tarmac de l’ancienne BA101 et une remise exceptionnelle des attestations de préparation au BIA.

Sunset A400M Swift

Un meeting de haute voltige

Du Blériot XI au Rafale, nous en avons pris plein les yeux !

L’organisation a choisi deux parrains pour célébrer deux centenaires fondamentaux dans l’histoire de l’aéronautique : le journaliste et écrivain Patrick Poivre D’Arvor pour le centenaire du premier vol de l’aéropostale et le commandant de la base aérienne 118, le colonel Cédric Gaudillière pour le centenaire de l’Armistice de la première guerre mondiale.

L’association organisatrice du meeting aérien avait convié des ambassadeurs militaires d’exception tels que la Marche Verte (patrouille acrobatique des Forces Royales Air du Maroc), qui a offert une présentation remarquée et appréciée, Le Rafale Solo Display, l’EVAA, l’A400M Tactical Display ou encore la toujours légendaire Patrouille de France (PAF).

Le commandant de base a précisé l’importance de la présence de l’armée de l’air, mais également de toutes les autres composantes armées, à cet évènement incontournable et s’est positionné en appui des ambassadeurs, pour expliquer le rôle et les missions des forces aériennes. Sa venue sur les deux jours de meeting a souligné son attachement à la ville rose, berceau de l’armée de l’air, puisqu’il a notamment fait un passage au CIET 340 (Centre d’Instruction des Equipages de Transport) de la Base aérienne 101 de Toulouse dans les années 90. Il s’est montré particulièrement disponible pour répondre aux questions des journalistes, aux sollicitations du public et aux autres acteurs de cette grande fête de l’aviation dans la capitale de l’aéronautique.

Alors que dans les airs, le spectacle était omniprésent durant toute l’après-midi, l’animation au sol l’était tout autant. Le Centre d’Instruction et d’Information des Réserves de l’Armée de l’Air (CIIRAA) de Toulouse a participé à cette fête aéronautique en tenant un stand où une diversité de visiteurs ont pu se renseigner sur les différents types de réserve militaire proposés dans l’Armée de l’Air ainsi que sur les conditions et formations pour y accéder. Le Centre d’Information et de recrutement des forces armées Air (CIRFA Air), responsable du recrutement dans l’active, a informé de nombreux jeunes sur les métiers proposés dans l’Armée de l’air. Les associations nationales des réserves de l’Armée de l’Air (ANORAA et ANSORAA) ont diffusé, en tant que passeurs de mémoire, l’histoire et les traditions de l’armée de l’air. Enfin comme à son habitude, le car Podium du SIRPA Air a orchestré avec maîtrise de et professionnalisme cette manifestation de haut vol.

C’est donc un circuit complet autour de l’Armée de l’Air qui a été proposé à l’ensemble du public, affichant ainsi le dynamisme de ses unités d’active et de réserve sur Toulouse.

 

Le BIA en deux mots

Tout comme le brevet des collèges ou le baccalauréat, Le Brevet d’Initiation Aéronautique est un diplôme de l’éducation nationale. Il se passe sur la base du volontariat et représente la première étape dans le secteur aéronautique et spatial. Il se situe à la jonction de l’Education nationale et du monde de l’aviation et du spatial, un pont entre passion et raison, savoir et pratique, professionnel et amateur, civil et militaire.

Chaque année, des centaines de jeunes passent cet examen dans la région toulousaine et plusieurs d’entre eux sont formés par l’Armée de l’air. Depuis 2015, elle a signé un accord avec l’Education national pour dispenser des cours

de préparation au BIA. La valeur ajoutée à ces partenariats est de donner accès aux jeunes lycéens à des activités hors du commun pour consolider leurs acquis. C’est dans cet esprit que le commandant du CIIRAA de Toulouse, le lieutenant-colonel ® Koné, et les réservistes citoyens qui lui sont rattachés, accompagnent les élèves depuis 3 ans. La visite des installations et des avions s’inscrit parfaitement dans l’esprit d’ouverture qu’insuffle l’équipe du BIA aux jeunes quant à l’utilisation des avions, qu’ils soient à usage scientifique, commercial ou militaire.

Ainsi, la promotion 2017-2018 a pu effectuer la visite de la base aérienne 118 de mont de Marsan (aviation militaire), la visite des infrastructures de SAFIRE (aviation scientifique) et un vol d’initiation au pilotage. 2018 étant l’année du cinquantenaire du BIA, il était donc essentiel d’organiser un évènement exceptionnel.

 

Remise des attestations de préparation au BIA

En présence du commandant de la base aérienne de Mont-de-Marsan, les réservistes opérationnels et citoyens du CIIRAA de Toulouse, ont invité les établissements scolaires sous convention avec l’Armée de l’Air à participer à une remise exceptionnelle des attestations de préparation au BIA.

Trois temps forts ont marqué cet événement. Tout d’abord sur le car podium du SIRPA Air, Monsieur François D’Agay, neveu et filleul de Saint-Exupéry, et Olivier d’Agay, de la Fondation Antoine Saint-Exupéry pour la Jeunesse, avaient tenu a marqué cet évènement en organisant une rencontre avec ces jeunes et en offrant un livre dédicacé à deux lycéens dont c’était l’anniversaire.

Les Capitaines Nativel, dit « Babouc », pilote du Rafale Solo Display, et Martinez, dit « Marty », coach du RSD et parrain de la promotion BIA Pibrac 2017/2018, ont ensuite remis les attestations à ces jeunes.

Puis, sur le tarmac les jeunes ont pu recevoir leur attestation des mains des pilotes de la PAF, au pied des 8 Alpha Jets.

PAF et BIA

Une journée inoubliable pour cette jeunesse marquant ainsi leur investissement et les encourageant à continuer dans la vie de l’aéronautique et du spatial dont les moments furent immortalisés par de nombreuses photographies. Quelques réactions spontanées furent recueillies et montrent que l’opération a connu un franc succès : « journée inoubliable », « des étoiles dans les yeux », «on ne s’attendait pas à tout cela », « les pilotes de la PAF super sympas, on a pu parler avec eux », « Je vais encadrer mon attestation, avec les signatures de la PAF, c’est génial ! ». Ces retours sont la plus belle récompense pour le CIIRAA et ne peut que l’encourager à poursuivre dans ce sens.

De plus, au-delà d’une démonstration acrobatique d’excellence, les pilotes de la Marche verte ont posé avec les élèves du BIA devant leurs CAP232 aux couleurs du Maroc.

Marche Verte BIA

Enfin, invités au stand de la radio « Toulouse FM », deux lycéens, Laura et Logan Latif, ont expliqué leur parcours et leur passion : « Le BIA est une évidence pour eux ». A 14 et 17 ans, ces passionnés du vol pilotent déjà et ont bien l’intention de poursuivre dans l’aéronautique.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article