Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Red Bull Air Race : nouveau podium pour Baptiste Vignes

RED BULL AIR RACE, la 3e étape s'est déroulée au lac Balaton les 13 et 14 juillet 2019, avec un nouveau podium pour le Français Baptiste Vignes en Hongrie.

Red Bull Air Race lac Balaton en Hongrie
©Red Bull Media House

 

Red Bull Air Race : nouveau podium pour le Normand Baptiste Vignes en Hongrie

Que ce soit en Challenger Class, en Master Class, chez les Français ou au sommet du tableau, la 3e épreuve de cette saison 2019 du Red Bull Air Race, disputée ce weekend au-dessus des eaux du lac Balaton en Hongrie, devant pas moins de 100 000 personnes, aura été de surprises en surprises. Il ne reste qu’une seule et unique course avant la fin du championnat, qui promet d’être plus intense que jamais !

La France a été mise à l’honneur ce weekend par le Normand Baptiste Vignes, qui participe cette année à sa 3e saison en Challenger Class (2e division du Red Bull Air Race).
Toujours discret et appliqué, le Français monte en puissance au fil des épreuves. Après avoir survolé les essais libres de samedi, Vignes termine 3e de la course de ce dimanche grâce à un magnifique run où, s’il n’avait commis quelques erreurs techniques, il se serait imposé de près d’une demi-seconde.
Il repart déterminé à remporter coûte que coûte la dernière étape qui lui reste, à Chiba en septembre.

Toujours en Challenger Class, la Française Mélanie Astles, seule femme en lice, termine 5e de la course hongroise.

Les trois Français de Master Class, aux profils très différents, ont quant à eux été éliminés dès la première manche de duels éliminatoires (Round of 14), du jamais vu !

Nicolas Ivanoff, russo-corse participant à sa 13e saison, manque de puissance et s’incline avec plus de 1 seconde de retard sur son concurrent ; François Le Vot, en pleine ascension mais victime de problèmes moteur hier et amputé d’une session d’essais, accumule les pénalités face au Britannique Murphy (2e en finale aujourd’hui) ; et un peu trop téméraire, le jeune Mika Brageot, 4e du championnat avant l’épreuve, se fait coiffer au poteau par le vétéran Chambliss pour une petite erreur.
Les Tricolores de Master Class repartent donc de Hongrie déçus, mais tous trois savent qu’ils ont les moyens, techniques et humains, de briller et de battre les meilleurs.

La course pour la première place s’est avérée très palpitante aujourd’hui : le Japonais Yoshihide Muroya – champion du monde 2017 et grand leader du championnat en arrivant sur le lac Balaton – s’est fait lui aussi éliminer dès le premier tour, laissant le champ libre à ses concurrents directs, l’Australien Matt Hall et le Tchèque Martin Šonka (champion du monde en titre).

Au terme d’un scénario haletant, c’est Hall qui s’impose devant Ben Murphy et le Canadien Pete Mc Leod.

Rendez-vous à Chiba, au Japon, les 7 et 8 septembre prochains pour l’ultime course de la saison qui couronnera le champion du monde 2019.
Cette saison étant la dernière de l’histoire du championnat, chaque pilote donnera tout ce qui est en son pouvoir pour décrocher le Saint Graal.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 16/07/2019 07:09

je vois qu' il n' y a pas qu' en F1 que red bull se distingue

Bernie 17/07/2019 16:16

Oui, mais on en parle moins.