Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Télémédecine en vol un marché croissant

AKKA Technologies, leader mondial du conseil en ingénierie et des solutions de R&D dans le domaine de la mobilité, et la start-up turque Sun4tech ont signé un accord pour répondre ensemble au marché croissant de la télémédecine en vol.

Telemedecine Picture
©Aero Medevac

 

Télémédecine en vol

AKKA Technologies signe un accord avec la start-up turque Sun4tech

Alors que des milliers de vols sont détournés chaque année en raison d'urgences médicales à bord, Sun4Tech et AKKA visent à apporter une solution technologique aux compagnies aériennes et aux opérateurs VIP pour permettre un diagnostic à bord et des recommandations médicales préliminaires. Sun4Tech finalise le développement d'un prototype tandis qu'AKKA travaille sur la stratégie d'intégration.

Dr Yusuf Fikret Umur, Président de Sun4Tech, déclare : « Sun4tech est ravi de collaborer avec AKKA. Nous partageons la même passion pour la technologie et la signature de ce partenariat nous permet de faire passer la télémédecine aérienne au niveau supérieur et de résoudre des problèmes complexes en toute simplicité et à la portée de tous. »

« Je suis très fier de participer à ce beau projet qui va nous permettre d’améliorer l’expérience passager et de faire bénéficier aux compagnies aériennes et loueurs d’avions de véritables gains économique.

Allier l’expertise de Sun4tech dans les domaines de la télémétrie et des systèmes de santé à notre savoir-faire dans le secteur aéronautique en intégration, certification et connectivité démontre une nouvelle fois notre capacité à répondre aux enjeux de la mobilité du futur », ajoute Pierre-Yves Lazies, Vice-Président du département Aircraft Support & Operations chez AKKA.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 01/07/2019 07:28

C' est une très bonne idée , il faut par contre trouver les médecins capables et parlant l' anglais

Bernie 01/07/2019 15:56

Je pense que ce n'est pas un souci.