Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Airbus et Telespazio s’associent pour vendre des services de télécommunications militaires sur les satellites Syracuse IV

Airbus et Telespazio (Leonardo/Thales) annoncent la création d’un partenariat pour commercialiser des services de télécommunications militaires utilisant les futurs satellites Syracuse IV.

Syracuse-IV-satellites
©Airbus

 

Partenariat Airbus et Telespazio (Leonardo/Thales) pour commercialiser des services de télécommunications militaires utilisant les futurs satellites Syracuse IV.  

Ce partenariat permet de constituer le premier opérateur privé français de télécommunications militaires par satellites. Il matérialise la volonté de coopération des industriels européens Airbus, Thales et Leonardo et de l’Etat français dans le domaine de la commercialisation de capacités satellitaires SYRACUSE IV au profit des forces armées et de la sécurité en Europe et à l’international.

La Direction générale de l’armement (DGA), Airbus, Thales Alenia Space et Telespazio ont ainsi élaboré une initiative de financement innovant, permettant de vendre d’éventuelles capacités satellites excédentaires disponibles à des clients tiers et ainsi de diminuer le coût global de possession du système Syracuse IV. Ces contrats de vente prévus sur une période de 10 ans vont permettre d’offrir à des pays ou organisations alliées un accès simple, flexible et réactif à une ressource stratégique, et ainsi de renforcer les liens de coopération internationale de la France en matière de défense et de sécurité.

Avec ce partenariat, Airbus et Telespazio, pourront vendre les capacités des satellites Syracuse IV ainsi que différents services à forte valeur ajoutée tels que des capacités d’ancrage (raccordement des communications par satellites aux réseaux sol des clients tiers), services bout en bout avec garantie de capacité et de débit, prestations d’ingénierie et de maintenance.

Ces services seront accessibles sur une large zone s’étendant de la Guyane française au détroit de Malacca et seront déclinés pour des usages maritimes, terrestres et aériens. Les forces alliées pourront ainsi accéder à des capacités de communication en bande de fréquence X, Ka militaire et en mode bi-­bande X/Ka offrant une flexibilité unique, tout en bénéficiant des niveaux de protection et de durcissement des standards OTAN les plus élevés.

Leurs unités déployées sur le terrain pourront échanger des vidéos, de la voix et des données au travers de communications tout IP (Internet Protocol) à des débits allant jusqu’à plusieurs centaines de Mbit/s.

« Airbus capitalise ainsi sur une expérience unique en matière de services satellitaires au profit des forces armées, pour renforcer son offre avec un système doté des technologies de télécommunications spatiales et terrestres les plus avancées. » a déclaré Eric Soulères, Directeur technique Communications, Intelligence & Security au sein d’Airbus Defence and Space.

« Telespazio, fort de son expertise dans le domaine, est fier de consolider ainsi son rôle d’opérateur de confiance des satellites de télécommunications militaires français et de contribuer à une opération innovante qui complétera son offre de services gouvernementaux de capacités de tout premier plan. » a déclaré Jean-­Marc Gardin, Président de Telespazio France et Vice-­président du Groupe Telespazio.

 

SYRACUSE IV

SYRACUSE IV est un système de télécommunication composé de deux satellites militaires, SYRACUSE 4A et 4B et de stations-­sol permettant d’assurer les communications sur les zones d’opérations et avec la métropole.

Réalisés par un groupement industriel constitué de Thales Alenia Space et Airbus, et lancés d’ici à 2022, ces deux satellites géostationnaires de la classe 3,5 tonnes à propulsion électrique seront complétés à l’horizon 2030 par un troisième satellite pour répondre à l’accroissement des besoins, en particulier ceux spécifiques des aéronefs (avions, drones).

Ces satellites de nouvelle génération seront les premiers à disposer à la fois d’une flexibilité complète de reconfiguration de la charge utile en bandes X et Ka militaire ainsi que des moyens de protection et de durcissement contre les menaces de type cyber, brouillage, interception et impulsion électromagnétique.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kathleen 10/09/2019 18:57

Une alliance qui fait sens.

Bernie 10/09/2019 18:57

Absolument, c'est excellent pour les ventes.

trublion 10/09/2019 08:38

Si nous somme en excédent, pourquoi envoyer de nouveaux satellites

Bernie 10/09/2019 18:59

La technologie évolue constamment, il faut rester à la pointe.