Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

28e Salon des Formations et Métiers Aéronautiques Paris - 31 janvier-2 février 2020

L'Armée de l'Air est présente au 28e Salon des Formations et Métiers Aéronautiques Paris (31 janvier, 1er et 2 février 2020) pour annoncer le lancement de sa nouvelle campagne de recrutement. L’entrée au salon est gratuite et inclut la visite du musée.

salon metier aeronautique

 

28e Salon des Formations et Métiers Aéronautiques Paris

Le 28e Salon des Formations et Métiers Aéronautiques aura lieu les 31 janvier, 1er et 2 février 2020, au sein du musée de l'Air et de l'Espace - Aéroport de Paris - Le Bourget. Co-organisé par le magazine Aviation & Pilote et le musée de l'Air et de l'Espace, cet événement consacre trois jours aux formations et métiers du transport aérien et de l'industrie aéronautique.

Une soixantaine d'exposants, écoles, organismes de formation et entreprises, sont attendus. L'Armée de l'AIr est présente pour annoncer le lancement de sa nouvelle campagne de recrutement.

 

L'Armée de l'Air lance sa nouvelle campagne de recrutement

En 2020, l'Armée de l'Air recrutera près de 3 500 nouveaux aviateurs dans plus de 50 métiers de différentes catégories, telle que la filière aéronautique (pilotes, navigateurs, mécaniciens, contrôleurs, etc.), la filière opérationnelle (spécialistes du renseignement, commandos, informaticiens, techniciens réseaux et télécoms, etc.) ou encore les fonctions "support" (moniteurs de sport, instructeurs d'anglais, gestionnaire RH, etc.).

Les profils recherchés sont variés, allant de la troisième au bac+5, avec ou sans expérience, pour des postes à tous niveaux de responsabilité. Le candidat pourra intégrer, selon son parcours, son niveau scolaire, ses aspirations et les besoins de l'Armée de l'Air, le corps des militaires techniciens de l'air (agents, opérateurs), celui des sous-officers (techniciens, spécialistes) ou des officiers (ingénieurs, cadres).

recrutement armee air

 

Un secteur en forte croissance qui recrute

Selon les prévisions de l’IATA (Association Internationale du Transport Aérien) c’est encore un bilan positif pour le transport aérien mondial en 2019 : plus de 4,5 milliards de passagers ont pris l’avion sur des vols réguliers en 2019 (soit + 4,1% par rapport à 2018) et une progression de 4% est prévue pour 2020 (soit 4,72 milliards de voyageurs).

D’ici 2037 le nombre de passagers devrait doubler pour atteindre les 8,2 milliards de passagers transportés. Les revenus globaux du transport aérien mondial devraient s’élever pour 2020 à 872 milliards de dollars contre 838 en 2019 (soit +4%). Le bénéfice net sera, selon les prévisions de l'IATA, de 29,3 milliards de dollars au plan mondial contre 25,9 pour 2019, soit 3,8% d’augmentation. Ces chiffres pour 2020 confirment une amélioration des résultats du transport aérien mondial par rapport à 2019 qui avait été une moins bonne année, impactée par divers événements planétaires dont les tensions entre la Chine et les USA.

Cette croissance dope l’activité des compagnies aériennes et, plus globalement, le secteur aéronautique. Pour les avionneurs Airbus et Boeing, l’année 2018 a été une année record avec plus de 800 avions civils livrés chacun.

Cependant, en 2019, le constructeur européen a livré près de 860 appareils contre seulement 345 fin novembre pour Boeing. Airbus établit donc un nouveau record de livraison et déloge son rival américain de la place de premier constructeur mondial (qu'il occupait depuis 2011). Le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) indique que le secteur a recruté 15 000 personnes en 2019 et que ce volume d'embauche devrait être maintenu pour l'année 2020.

La croissance du transport aérien (à raison de 4,8 % par an depuis 10 ans et seulement 4% pour 2020) impacte nécessairement le besoin en pilotes pour les prochaines années. Selon l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale), d’ici 2036, il faudra « au moins 620 000 pilotes » pour exploiter les avions commerciaux de 100 places et plus dans le monde, et « 80 % de ces futurs aviateurs seront de nouveaux pilotes qui ne volent pas encore ». Il en est de même pour les prochains contrôleurs aériens, le personnel de maintenance et autres techniciens.

Les compagnies aériennes recrutent de plus en plus ; en 2016, Air France a relancé sa filière Cadets (arrêtée depuis 2008) et a reçu 4 300 candidatures pour 130 postes. Cette année, elle ouvre une nouvelle campagne de recrutement de pilotes cadets. Son objectif d’embauche est d’environ 400 pilotes par an d’ici 2022.

 

L'intérêt du Salon des Formations et Métiers Aéronautiques

Organisé par le magazine Aviation et Pilote, le Salon des Formations et des Métiers Aéronautiques est un rendez-vous important pour toutes celles et ceux qui se destinent à une carrière dans l’aéronautique. Il permet aux visiteurs, lycéens, jeunes adultes, voire salariés en reconversion professionnelle, d'avoir un aperçu précis de tous les métiers qui permettent de construire, faire voler et entretenir un aéronef. Et ce secteur est très riche en matière de typologies d’emplois.

Outre les stands des organismes de formation, un cycle de conférences récurrentes est proposé sur les trois jours. Grâce à des intervenants professionnels, elles apportent au visiteur une première approche informative d’un métier et d’un secteur professionnel. Il peut ensuite rencontrer les responsables d’organismes de formation pour affiner sa recherche. Voici quelques thématiques qui seront abordées : pilote de ligne, personnel navigant commercial, métiers des essais, pilote de drone civil, contrôleur aérien, métiers de l'escale, de la maintenance... Le planning des conférences sera téléchargeable sur le site du salon.

Une soixantaine d'exposants sont attendus dont en nouveauté pour l'édition 2020 : le retour de l'Armée de Terre, Airbus Flight Academy Europe (France), Air France Industries (France), Airpull Aviation Academy (Espagne), Andorra Aviation (Andorre), ATR (France), DGAC (France), Quality Fly (Espagne), SKY4U/SIM4U (Allemagne) et Visiom Aviation (France, ex Académie Ilia).

Afin de gagner du temps aux entrées, le visiteur peut déjà s'enregistrer en ligne.

L’entrée au salon est gratuite et inclut la visite du musée.

 

Les nouveautés 2020

Pour cette 28e édition, le Salon des Formations et Métiers Aéronautiques a renouvelé son partenariat avec le musée de l'Air et de l'Espace. Premier musée d'aviation du monde, il abrite une collection de plus de 400 aéronefs. 

Cette année, l’accès au salon offre une visite étendue du musée de l'Air et de l'Espace avec la Grande Galerie des débuts de l’aviation rouverte au public le 14 décembre, après cinq années de travaux. Les visiteurs pourront (re)découvrir ses collections uniques, de la conquête de l'air à la Grande Guerre, au travers d'une scénographie et d'un parcours entièrement repensés.

Air France Industries et ATR compteront parmi les nouveaux exposants du salon, confirmant leur intérêt de rechercher parmi les visiteurs de futurs embauchés avec un volume de postes importants sur un panel diversifié.

De plus, l'APNA (Association des Professionnels Navigants de l'Aviation) sera présente pour animer une nouvelle conférence sur les compétences requises par les compagnies aériennes pour devenir pilote de ligne.

En effet, une tendance voit le jour au sein des compagnies aériennes, celle de ne plus seulement recruter de futurs pilotes sur des critères strictement techniques (comme l’aptitude au pilotage, les connaissances des procédures ou encore la capacité à résoudre une panne).

Aujourd’hui, les compagnies recherchent chez les pilotes des compétences non techniques (avoir conscience d’une situation et plus particulièrement de sa dangerosité, capacité à communiquer, à gérer une charge de travail, leadership).

Selon l’APNA, ces compétences ne sauraient pas être prises en charge par la technologie et plus particulièrement l’intelligence artificielle dont les limites demeurent la prise de décisions complexes. L’APNA envisage donc de développer un outil de sélection national intégrant ces nouveaux besoins ; l’intérêt étant de permettre à un futur élève-pilote d’avoir une idée plus précise de ses aptitudes et ainsi de faire un choix de formation en pleine connaissance de ses capacités.

Et pour finir, la conférence sur les métiers des essais sera complétée d’une partie sur les essais en vol dans l’aviation générale, animée par un pilote d’essai d’aviation générale diplômé de l'EPNER (École du Personnel Navigant d'Essais et de Réception).

« Chaque éditon, au Bourget en début d'année et désormais à Toulouse 11, 12, 13 septembre 2020, nous confirme que le salon ouvre des portes à de jeunes passionnés, qui concrétisent par la suite leur rêve de travailler dans l'aérien. Notre rôle est de les aider à trouver leur voie.» s'enthousiasme Jacques Callies, directeur de la publication d'Aviation et Pilote et organisateur du Salon des Formations et Métiers Aéronautiques.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 29/01/2020 07:21

L' armée recrute, c' est une bonne chose, mais trouvera t'elle des amateurs prêts à s'engager ?

Bernie 04/03/2020 17:33

Je pense qu'il y a une recrudescence des vocations.