Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

skeyes double l’espace disponible pour les éoliennes

skeyes veut doubler l'espace autour de ses radiobalises, où des éoliennes peuvent être installées. Ainsi, davantage d'éoliennes pourraient être érigées tout en respectant la sécurité et l'efficacité du trafic aérien.

skeyes eoliennes

 

skeyes double l’espace disponible pour les éoliennes

Collaboration

L'aviation durable n'est pas un vain mot pour skeyes. Pour tous les aspects de ses activités, l'entreprise examine comment elle peut relever les défis écologiques qui se posent dans le monde entier.

L'énergie éolienne est l'une des solutions. Les éoliennes contribuent de manière cruciale à la production d'énergie verte. C'est pourquoi skeyes collabare intensivement avec le secteur depuis longtemps déjà pour étudier où des éoliennes supplémentaires peuvent être installées sans compromettre la sécurité du trafic aérien. Mais l'espace disponible est très limité.

 

Neufs radiobalises

Pour skeyes, la difficulté réside dans les radiobalises civiles, appelées DVOR (Doppler VHF Omnidirectional Radio Range). Ces stations d’émission - skeyes en possède neuf dans tout le pays - sont essentielles à la précision de la radionavigation. Les routes aériennes, qui sont comparables aux autoroutes, reposent largement sur la position de ces DVOR. Les pilotes et les contrôleurs aériens utilisent également ces équipements durant les procédures d'atterrissage.

Cependant, les pales mobiles d'une éolienne influencent les signaux radio. skeyes doit donc être extrêmement prudente lorsqu'elle autorise l'installation d'éoliennes à proximité des stations d’émission. L'espace disponible à cette fin dans l’environnement immédiat d'une telle station est très restreint.

 

Nouveaux calculs

C'est la raison pour laquelle skeyes a développé un nouveau mécanisme de calcul. Jusqu'à présent, 9 éoliennes par secteur de 60° pouvaient se trouver dans un rayon de 7 km autour d'un DVOR. Le calcul ‘statique’ était basé sur 6 secteurs fixes (0-60°, 61°-120°, 121°-180°, ...) sans dépassements entre secteurs limitrophes.

Le nouveau mécanisme de calcul mis au point par skeyes est dynamique. En incluant les secteurs adjacents dans le calcul, on augmente l'espace potentiel pour les éoliennes. En principe, il y aurait de la place pour 18 éoliennes maximum par secteur de 60°, soit le double par rapport à l'ancienne méthode de calcul.

Des examens plus approfondis basés sur le nouveau mécanisme de calcul devront à présent montrer combien d'éoliennes supplémentaires pourront être installées effectivement par zone. Les acteurs du secteur éolien peuvent soumettre leurs demandes en la matière, également pour les sites qui avaient déjà fait l’objet d’une demande dans le passé. L’examen est gratuit.

La nouvelle méthode de calcul garantit, tout comme la méthode précédente, la sécurité du trafic aérien, qui est et reste le critère principal pour skeyes.

skeyes a entrepris diverses initiatives sur le plan de l'environnement durable, aussi bien au sein de l'entreprise qu'avec des partenaires dans le secteur et en dehors. Dans ce cas, nous lions nos propres connaissances au progrès technologique pour donner toutes les chances au secteur de l'énergie renouvelable. Nous sommes convaincus que, ce-faisant, plus d'éoliennes pourront être construites et que le secteur saisira toutes les opportunités.

Johan Decuyper, CEO de skeyes

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 07/02/2020 06:43

mais ça prend énormément de place, il faut du vent et une centrale pour les contrôler

Bernie 04/03/2020 17:31

Il y a beaucoup de vent en ce moment