Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Air Caraïbes débute un pont aérien entre la Chine et Nantes pour le convoyage d’équipements sanitaires

L’Airbus A350-1000 d’Air Caraïbes, immatriculé F-HMIL, a effectué le premier vol d’une série de 22 rotations prévues pour réaliser un pont aérien entre la Chine et Nantes pour le convoyage d’équipements sanitaires.

Avec de gauche à droite : Jean-Marc Aubineau (Président de Prolaser), Paul-Henri Dubreuil (Président du Directoire du Groupe Dubreuil) et Bruno Retailleau (Sénateur de la Vendée).
Avec de gauche à droite : Jean-Marc Aubineau (Président de Prolaser), Paul-Henri Dubreuil (Président du Directoire du Groupe Dubreuil) et Bruno Retailleau (Sénateur de la Vendée).

L'Airbus A350-1000 d'Air Caraïbes a effectué le premier vol d'une série de 22 rotations entre la Chine et Nantes pour le convoyage d'équipements sanitaires.

Six pilotes, tous volontaires pour effectuer ces vols spéciaux, avaient pris place dans l’appareil pour effectuer l’aller et le retour avec une escale de 3 heures sur place.

Après avoir décollé d’Orly le 13 mai à 12H35, l’A350-1000 s’est posé 11 heures plus tard sur l’aéroport de Nanjing à 300 km au Nord-Ouest de Shangaï. Cet aéroport a été privilégié en raison de la moindre saturation de son trafic cargo.

 

Cette première chaîne de vols est affrétée par l’entreprise vendéenne Prolaser qui compte parmi les 10 entreprises françaises agréées sur le territoire pour l’importation et la distribution de masques.

Initialement positionnée sur une activité de ventes de cartouches d’encre recyclables, Prolaser a su s’adapter et anticiper les nouveaux besoins nés de la crise sanitaire. Forte de son réseau et de son expertise sur le marché chinois, l’entreprise a pu identifier rapidement les usines capables de produire en grande quantité, et dans des délais serrés, des masques normés mais aussi des gants ou d’autres articles de protection sanitaire.

 

A 14h00 ce jour, l’A350-1000 s’est posé sur l’aéroport Nantes-Atlantique avec à bord de ses soutes 200 m3 de masques, soit environ 5 millions d’unités.

 

Côté Air Caraïbes Atlantique, Mathieu Munos, son Directeur Général, a souligné « le challenge pour mettre en place ces vols vers la Chine sur une période courte et avec des contraintes opérationnelles fortes notamment sur les autorisations de survol, l’obtention des droits de trafic ou encore sur les conditions d’assistance à destination. »

 

Paul-Henri Dubreuil, Président du Directoire du groupe Dubreuil, s’est félicité « de l’exemple de résilience et d’agilité dont plusieurs entreprises du Groupe ont su faire preuve depuis le démarrage de cette crise. En partant sur un modèle de vols cargo qui sort totalement de celui exploité habituellement sur nos territoires connus, Air Caraïbes montre que l’on peut mettre sur pied des solutions innovantes et sortir des routes opérées pour rechercher de nouvelles sources de chiffre d’affaires pour compenser partiellement l’arrêt ponctuel du trafic passagers. »  

 

Jean-Marc Aubineau, Président de Prolaser, s’est dit ravi de pouvoir désormais « s’appuyer sur une autre entreprise vendéenne pour rapatrier directement sur Nantes nos commandes de masques destinés notamment aux établissements de Santé et aux entreprises de la Région. Nous avons signé un contrat de 200 millions de masques avec la Chine et défini avec Air Caraïbes un rythme de trois livraisons par semaine jusqu’à la fin du mois de juin, dans des conditions de fret aérien préférentielles. Ces livraisons régulières nous permettront de répondre encore plus vite aux attentes du marché. »

Déchargement de l''A350-1000 d'Air Caraïbes convoyage d'équipements sanitaires - Chine et Nantes

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article