Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Mesures sanitaires mises en place par l'aviation d'affaires

PrivateFly explique comment se déroule un vol en jet privé en période de COVID-19 et les mesures mises en place pour protéger les voyageurs.

Legacy 600 on the ground with stairs aerobernie

 

Mesures mises en place par l'aviation d'affaires pour protéger les passagers et les pilotes en période de COVID-19

L'épidémie de COVID-19 a bouleversé l'industrie du transport aérien et n'a pas épargné l'aviation privée.

 

Forte augmentation de la demande des vols en jet privé

Depuis le début de l'épidémie de COVID-19, la plateforme de location de jet privé PrivateFly a constaté une forte augmentation de la demande des vols en jet privé.

Beaucoup de voyageurs se sont en effet tournés vers l'aviation privée pour pouvoir rentrer chez eux et rapatrier leurs proches. Dans la perspective de la réouverture des frontières, un grand nombre de nouveaux clients prennent en considération la possibilité d'utiliser un jet privé pour leurs prochains déplacements.

L'aviation privée pallie les fermetures de lignes des compagnies aériennes.

Elle permet aussi aux passagers d'utiliser de plus petits aéroports et d'éviter le nombre d'interactions sociales d'un bout à l'autre du voyage.

« Le mois dernier, en mars 2020, 64% des vols que nous avons organisés l'ont été pour de nouveaux clients qui n'avaient pas forcément affrété de jet privé auparavant », explique le PDG de PrivateFly Adam Twidell. Beaucoup d'entre eux nous ont interrogés sur les procédures d'un vol en jet privé et les mesures mises en place pour les protéger et éviter de propager l'épidémie. Tout est fait pour diminuer le nombre d'interactions sociales et pour offrir aux clients un environnement propre et désinfecté ».

 

Transferts vers les aéroports

Pour les transferts vers les aéroports, les taxis des sociétés partenaires de PrivateFly sont nettoyés après chaque course. Et tous les chauffeurs sont munis de masques et de gants.

 

Arrivée à l'aéroport

À l'arrivée à l'aéroport, les passagers n'utilisent pas le terminal principal mais un petit terminal d'affaires dédié aux jets privés, appelé FBO (fixed-based operator).

Les FBO accueillent très peu de passagers et, depuis le début de l'épidémie, le personnel y est réduit et porte évidemment un masque et des gants. Le pilote n'accueille plus ses passagers avec une poignée de main mais se contente de leur faire un signe à distance.

 

 

Les jets privés sont désinfectés régulièrement et nettoyés entre chaque vol.

Les pilotes gardent leur distance et PrivateFly évite le personnel de bord s'il n'est pas nécessaire pour la sécurité des passagers. La plateforme internationale de réservation de jet privé conseille également à ses clients d'opter pour des jets privés assez grands pour assurer la distanciation sociale recommandée.

Comme dans les avions de ligne, l'air est renouvelé toutes les deux à quatre minutes.

Entre les vols, les pilotes doivent rester confinés dans des hôtels ou à leur domicile et se laver les mains régulièrement. Certains opérateurs avec lesquels PrivateFly travaille font même voyager leurs équipages à bord de leur propre flotte de jets privés pour éviter de les faire voyager sur les lignes commerciales.

Enfin, pour les vols médicaux, des avions adaptés peuvent être loués en fonction de la mobilité et de la santé des passagers.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 21/05/2020 07:44

qu'ils en profitent, ça ne durera pas

Bernie 21/05/2020 17:31

Je suis moins affirmatif que toi. Le trafic ne devrait pas retrouver celui d'avant la crise avant 2023...