Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Ryanair annonce la perte de plus de 250 emplois

Ryanair, la plus grande compagnie aérienne européenne à tarifs bas, a confirmé, vendredi 15 mai, qu'elle avait réduit ses effectifs de plus de 250 personnes dans ses bureaux de Dublin, Stansted, Madrid et Wroclaw par une combinaison de périodes d’essai/fin de contrats à durée déterminée, de démissions et de licenciements, car ces personnes ne seront pas tenues de reprendre le travail le 1er juin, date de réouverture des bureaux de Ryanair, en raison de la baisse substantielle du trafic à laquelle le Groupe Aérien Ryanair devra faire face en 2020.

article ryanair boeing 737

RYANAIR annonce la perte de plus de 250 emplois dans ses bureaux de Dublin, Stansted, Madrid et Wroclaw en raison des immobilisations liées au covid-19

Le Groupe Aérien Ryanair a opéré moins de 1% de son programme de vol normal en avril, mai et juin, et a annoncé cette semaine que seulement 40% de son programme de vol serait opéré en juillet 2020. Pour l'année entière, Ryanair s'attend maintenant à transporter moins de 100 millions de passagers, soit plus de 35 % de passagers en moins que l'objectif de plus de 155 millions pour l'année se terminant en mars 2021.

Le directeur du personnel de Ryanair, Darrell Hughes, a déclaré :

"C'est une période très douloureuse pour Ryanair, nos équipages et notre personnel qui soutient les opérations depuis nos bureaux de Dublin, Stansted, Madrid et Wroclaw. Bien que nous prévoyions de rouvrir nos bureaux à partir du 1er juin prochain, nous n'aurons pas besoin du même nombre de membres du personnel dans une année où nous transporterons moins de 100 millions de passagers, contre un budget initial de 155 millions.

Malheureusement, nous aurons maintenant un petit nombre de licenciements obligatoires à Dublin, Stansted, Madrid et Wroclaw pour adapter la taille de nos équipes de soutien pour une année où nous transporterons moins de 100 millions de passagers en raison de la crise Covid-19. Ces pertes d'emplois ont été communiquées individuellement aux membres des équipes cette semaine, et ils ne retourneront pas travailler dans nos bureaux de Dublin, Stansted, Madrid ou Wroclaw lorsqu'ils rouvriront le 1er juin prochain.

Nous continuons à rencontrer nos syndicats de pilotes et de personnel de cabine dans toute l'Europe pour finaliser jusqu'à 3 000 suppressions d'emplois et 20 % de réductions de salaires, alors que nous reprenons environ 40 % de notre programme de vol normal à partir de juillet. Ryanair est également confrontée à une concurrence intense sur les prix dans toute l'Europe, car nous sommes obligés de rivaliser avec les compagnies aériennes nationales qui ont reçu plus de 30 milliards d'euros de subventions illégales de leurs gouvernements, et qui pourront se livrer à des ventes à bas prix pendant de nombreuses années grâce à ces aides d'État illégales.

D'autres annonces concernant les pertes d'emplois et les réductions de salaire des équipages de Ryanair sont attendues avant la fin du mois de mai, à la lumière des nouvelles restrictions de vols en cours".

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 16/05/2020 10:21

ah ça le chômage va faire un sacré bond, comme notre dette d'ailleurs

Bernie 16/05/2020 16:44

la dette ne m'inquiète pas, mais le chômage oui.