Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

easyJet salue les projets d’avions zéro émission annoncés par Airbus

easyJet salue l’annonce de son partenaire Airbus concernant la production de trois nouveaux concepts d'avions commerciaux zéro émission fonctionnant à l'hydrogène, dont le premier pourrait être mis en service dès 2035.

Aerobernie A320_full_hd_org_org

Projets d’avions zéro émission annoncés par Airbus

En 2019, easyJet et Airbus ont annoncé la mise en place d’un programme de recherche commun sur l’avion électrique et hybride pour une meilleure compréhension des enjeux et opportunités que représente la nouvelle génération d'avions tant en termes d’opérations que d'infrastructures.

Les travaux se poursuivent avec Airbus selon trois axes visant à établir et définir les prérequis ainsi que l'impact sur les infrastructures et les opérations liés à l'introduction à grande échelle d'avions durables de nouvelle génération.

Johan Lundgren, directeur général d’easyJet, a déclaré au sujet des projets révélés par Airbus :

« Nous accueillons avec enthousiasme les annonces faites par Airbus aujourd’hui concernant leurs nouveaux concepts d’avions zéro émission utilisant l'hydrogène comme carburant.

easyJet demeure résolument engagée en faveur d’une aviation plus durable et nous savons que la technologie constitue la réponse à cet enjeu.

Nous nous sommes engagés à collaborer au développement de ces nouvelles technologies -comme en témoigne notre partenariat avec Airbus - dans le but de pouvoir adopter ces appareils innovants dès qu’ils seront disponibles.

Cette annonce témoigne de l'innovation et du dynamisme dont fait preuve l'industrie aéronautique avec en perspective des révolutions technologiques, et ce malgré un contexte sanitaire actuel lourd de conséquences pour notre secteur.

Une chose est certaine, la confiance dans les technologies de rupture pour réinventer l'aviation, telles que l'électricité et l'hydrogène, prend de l'ampleur et ces innovations seront particulièrement intéressantes pour les compagnies aériennes spécialistes du court et moyen-courrier telles qu'easyJet qui opère dans un rayon moyen de 1 100 km.

Ces avancées sont cruciales pour notre secteur et easyJet soutient leur développement."

Plusieurs études récentes ont montré comment la combustion de l'hydrogène et les technologies alimentées par piles à hydrogène peuvent jouer un rôle important dans les futures technologies aéronautiques de propulsion.

Des annonces politiques récentes ont soutenu l'accélération de la production d'hydrogène au cours de la prochaine décennie, au Royaume-Uni et au sein de l’Union Européenne, afin de soutenir les secteurs tels que l’aérien, où le processus de décarbonation est difficile à atténuer.

 

D'autres avancées technologiques ont marqué l’été 2020, notamment le premier avion entièrement électrique à batteries et sans émissions certifié par l'AESA (le Pipistrel Velis Electro, en Slovénie) ou le premier vol d'essai réussi d'un avion électrique de six places au Royaume-Uni, qui s'est déroulé à l'aéroport de Cranfield.

Parallèlement à son partenariat avec Airbus, easyJet continue de travailler avec la start-up américaine Wright Electric sur un projet d’avion entièrement électrique.

 

Depuis novembre dernier, easyJet est la première grande compagnie aérienne à opérer des vols neutres en carbone sur l'ensemble de son réseau. La compagnie aérienne atteint cet objectif en compensant les émissions de carbone provenant du carburant utilisé pour tous ses vols.

La compagnie considère cette mesure comme une mesure provisoire jusqu’à ce que de nouvelles technologies soient disponibles pour décarboner l'aviation.

En attendant, easyJet s'efforce d'exploiter sa flotte le plus efficacement possible en utilisant des moteurs modernes, plus économes en carburant et plus silencieux.

Depuis 2000, easyJet a réduit de plus d'un tiers (33,67 %) les émissions de carbone pour chaque kilomètre parcouru par un passager et s'est fixé pour objectif de parvenir à une réduction de 38 % d'ici à 2022.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 25/09/2020 07:27

je me demande s'il ne faudrait pas commencer avec les voitures et les cargos

Bernie 27/09/2020 19:11

Et pourquoi pas l'ensemble ?