Les drones de police rassurent les français

Une étude réalisée par CARVEA Consulting et OPINEA révèle que 68% des Français sont rassurés par la présence de drone policier.

drone police surveillance etude aerobernie
Les Français sont rassurés par la présence de drone policier.

L’utilisation des drones de police se généralise en France que ce soit en contrôle, en verbalisation, en prévention, en survol des manifestations, ou en surveillance routinière de certaine de zones de trafic. Le débat sur la gestion des données personnelles est également relancé par un recours pour ordonner l’arrêt de la surveillance par drone du respect des règles sanitaires.

Le drone est devenu un appareil indispensable pour les forces de l’ordre. C’est un nouvel auxiliaire de police. Il assure un rôle essentiel pour renseigner, prévenir les équipes au sol ou sécuriser une zone, il est un réel atout qui permet de gagner du temps et d’économiser des effectifs, très sollicités par ailleurs.

Les résultats de l’étude montrent que la présence d’un drone policier est rassurante pour 7 personnes sur 10. La surveillance de quartiers sensibles ressort comme la priorité dans le classement des Français

  • Top 1 : la surveillance de quartiers sensibles
  • Top 2 : la surveillance de nos forêts
  • Top 3 : la filature de véhicules

 

Notons que les plus jeunes reste plus réservés que leurs ainés sur les usages envisagés.

Si les drones polices rassurent, les craintes sont bien présentes pour les français.

drone policier crainte etude aerobernie

N’importe quel professionnel peut tout à fait survoler avec son drone une maison privée sans avoir besoin de l’autorisation du propriétaire, tout comme le fait un avion ou un satellite.

Pour 52% des Français la sphère privée est une préoccupation importante quant à l’utilisation de drones. Pour 39% d’entre eux (47% pour les plus jeunes) c’est la peur d’être identifiés et d’être localisés à leur insu.

drone policier usage imagination aerobernie

Cette étude montre clairement que les drones police provoquent chez les Français plus d'intérêt et d’attrait que de rejet. Ils considèrent les drones avec curiosité, les perçoivent comme des auxiliaires de progrès, et comme des instruments d’une révolution technologique nécessaire.

 

Cette étude a été réalisée par CARVEA Consulting et OPINEA au 2eme semestre 2020. Elle est basée sur des interviews en ligne et un échantillon de 1011 répondants âgés de 15 à 75 ans, représentatifs de la population française (sexe, âge, région et CSP) suivant la méthode des quotas.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 24/01/2021 07:51

si demain un premier ministre pour faire parler de lui porte la vitesse de 70 à 80 , peut être commencera t'on à dire que les drones sont un outils de répression de plus et rentabilité

Bernie 24/01/2021 10:55

Et pourtant les drones sont vraiment l'avenir.