easyJet lance un programme de visites virtuelles d'écoles par des pilotes afin de lutter contre les stéréotypes de genre

A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes easyJet lance un ambitieux programme de visites virtuelles d'écoles par des pilotes de la compagnie dans le cadre de son initiative Amy Johnson, afin d'encourager davantage de filles à faire ce choix de carrière.  

easyjet femme commandant bord aerobernie
Visites virtuelles d'écoles par des pilotes afin de lutter contre les stéréotypes de genre

Les enseignants, les écoles et les parents peuvent solliciter la visite virtuelle d'un ou d’une pilote d'easyJet, qui se joindra aux classes en visio-conférence, offrant aux élèves partout en France la possibilité de découvrir ce qu'est réellement le métier de pilote et, surtout, de montrer grâce aux nombreuses femmes pilotes de la compagnie participant au programme qu’il ne s’agit pas d’un métier exclusivement masculin.

• Sur simple demande, des pilotes easyJet se connecteront à des classes virtuelles afin de présenter leur métier et de casser les stéréotypes de genre.
• Un récent sondage réalisé par la compagnie au Royaume-Uni a montré que la vision des enfants de leur future carrière n'a pas évolué depuis une génération et demeure fondée sur le genre pour la moitié d’entre eux.
• Selon ce même sondage 79% des parents soutiennent l’idée que ces stéréotypes doivent être gommés dès le plus jeune âge dans les écoles.
• Ces visites s'inscrivent dans la continuité de l'initiative Amy Johnson d'easyJet dont l’objectif est d’inspirer davantage de jeunes filles à devenir pilotes de ligne, grâce à la participation de nombreuses femmes pilotes de la compagnie.
• Dans l'ensemble de son réseau, easyJet vise 500 vi

easyJet a constaté que l’exposition durant l'enfance à des modèles positifs que ce soit à la télévision, au cinéma, dans la famille, ainsi que la rencontre avec des pilotes professionnelles, étaient essentiels pour inciter les jeunes à envisager la carrière, et indispensables pour remettre en question les stéréotypes de genre.

Depuis 2017, les pilotes d'easyJet ont visité plus de 400 écoles et collèges à travers l'Europe. Avec le lancement de ses visites virtuelles, la compagnie aérienne s'assure que l'important travail de mise en valeur des modèles féminins dans les écoles puisse se poursuivre, malgré les restrictions imposées par la pandémie.

En France, l’initiative Pilots on Tour lancée en mai 2019, a permis à des pilotes easyJet – hommes et femmes – de se rendre au sein de plusieurs d’établissements à Paris et en régions et d’y rencontrer près de 300 collégiens et lycéens.

Lancée en 2015, l’initiative Amy Johnson a pour vocation de remédier au déséquilibre entre les genres chez les pilotes. Il n'en reste pas moins qu’avant la pandémie, seuls 5 % environ des pilotes dans le monde sont des femmes, selon l'International Society of Women Airline Pilots.

Parmi les réussites de son initiative Amy Johnson, easyJet peut se féliciter d’avoir plus que doublé le nombre de femmes pilotes en son sein depuis 2015, pour atteindre aujourd'hui plus de 260 femmes pilotes. Bien que ce nombre ait continué d’augmenter en 2020, les effets de la pandémie sur le secteur du voyage et sur le recrutement des pilotes auront un impact sur la capacité d'un plus grand nombre de femmes à rejoindre la compagnie à court terme. easyJet s'efforce donc de diversifier la réserve de futurs talents, en continuant à mettre en avant cette carrière dans l’immédiat afin d’améliorer la parité à long terme.

En France easyJet a obtenu la note de 88/100 en 2020 à l’index de l’égalité professionnelle femmes-hommes. 

Johan Lundgren, Directeur général d’easyJet a déclaré :

 « L'amélioration de la parité au sein de notre communauté de pilotes est un véritable objectif pour easyJet et nous pensons être les plus actifs en la matière. Les résultats de notre initiative Amy Johnson sont tangibles et très encourageants : nous avons plus que doublé le nombre de femmes pilotes chez easyJet.

Toutefois, la pandémie a un impact sur le recrutement des pilotes à court terme, et ne nous permettra pas de recruter le même nombre de pilotes qu’avant 2020 pendant un certain temps. C'est pourquoi nous nous concentrons maintenant sur la diversification de la réserve de futurs talents, en continuant à questionner les stéréotypes de genres et en fournissant un soutien, des informations et des modèles aux jeunes femmes et aux filles.

Il ressort clairement de nos recherches que le changement des perceptions et des ambitions des femmes débute à l'école, c'est pourquoi nous avons lancé notre plus grand programme paneuropéen de visites virtuelles de classes. Cependant, nous sommes conscients que les changements ne se feront pas du jour au lendemain, et qu’il faut aller encore plus loin. Nous sommes au début d'une stratégie à long terme, mais je suis convaincu que c’est ainsi que changerons la donne. »

 

Iris de Kan, commandante de bord chez easyJet :

« Il est important que les filles aient des modèles visibles afin que nous puissions lutter ensemble contre les préjugés de genres dans le monde professionnel - d'autant plus que le métier de pilote est souvent considéré comme destinés aux garçons.

Ainsi, même si nous ne pouvons pas nous rendre sur place pour le moment, nous continuerons à poursuivre le travail important de notre initiative Amy Johnson et notre programme Pilots on Tour en France afin d’encourager davantage de filles à envisager une carrière de pilote, et réduire à long terme le déséquilibre en matière de parité. »

 

Les visites virtuelles de pilotes easyJet sont à solliciter en contactant pilotvisits@easyJet.com

NB : Les demandes peuvent être adressées en français.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article