Expertise française en communication satellite : Toulouse INP crée un Master of Science

Toulouse INP qui annonce la création d'un Master of Science Space Communication Systems, destiné aux étudiants et aux professionnels internationaux qui veulent devenir des experts des télécommunications satellites et bénéficier de l'expertise française à cet égard.

Master of Science Space Communication Systems aerobernie
MSc Space Communication Systems : from engineering to end-to-end systems (SATCOM systems)

Les systèmes satellitaires, qui servent à collecter et à diffuser des données partout dans le monde, constituent une technologie très rentable. Les enjeux s’expriment en milliards !

Thales Alenia Space vient par exemple de gagner un contrat de 3 milliards de $ pour réaliser 298 satellites de télécommunication. Les entreprises du secteur cherchent à recruter des jeunes cadres et des diplômés qui maîtrisent les communications spatiales.

En septembre 2021, Toulouse INP ouvrira le Master of Science Space Communication Systems (Systèmes de Communication Spatiale, MSc SATCOM), grâce aux compétences des enseignants de Toulouse INP-ENSEEIHT, de leurs activités de recherche et de son réseau de partenaires industriels.

D’une durée de 2 ans et 100% en anglais, ce MSc SATCOM s’adresse aux étudiants et aux professionnels internationaux qui veulent devenir des experts des télécommunications satellites et bénéficier de l’expertise française à cet égard.

A l’issue de la formation, les participants obtiendront un Master Universitaire français.

Pour Marie-Laure BOUCHERET, Pr Toulouse INP-ENSEEIHT, responsable du nouveau MSc SATCOM : « Toulouse INP bénéficie d’une expertise de longue date dans les Communications Spatiales. En 2006, nous avions déjà ouvert un Mastère spécialisé. En créant un MSc nous répondrons aux voeux du Hcéres qui préconise de créer des formations de standard international. Avec le nouveau MSc SATCOM, Toulouse INP apportera aussi sa contribution à l’Université Européenne de l’Espace (UNIVERSEH) qui forme les étudiants européens aux métiers d'avenir dans le domaine. ».

 

Soutien des acteurs locaux du spatial

Capitale européenne de l’Espace, Toulouse dispose d’un environnement d’étude très favorable : la Ville accueille les grands industriels de l’Aéronautique et de l’Espace. Les formations en télécom par satellite de Toulouse INP ont d’ailleurs le soutien actif d’Airbus Espace & Défense, de Thales Alenia Space et du CNES.

La plupart des professeurs seront des intervenants professionnels et des enseignants-chercheurs en télécommunications satellites et en électronique. En 2ème année, plus de 50% des intervenants seront des professionnels.

 

Mobilité internationale étudiante

Le MSc SATCOM sera également proposé aux étudiants internationaux, notamment dans le cadre d’UNIVERSEH, l’Université Européenne de l’Espace, à laquelle participe activement Toulouse INP

Ce regroupement universitaire européen agit pour que l'Union Européenne reste le leader mondial des activités liées à l’Espace.

UNIVERSEH encourage les échanges d’étudiants entre Établissements partenaires : Université du Luxembourg, Université de technologie de Lulea (Suède), Université AGH de science et technologie Cracowie (Pologne), Université HHU de Düsseldorf (Allemagne), Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées*.

Enfin, Toulouse INP élargit également son offre MSc, par exemple en ouvrant avec l’INSA de Toulouse en septembre 2021 un MSc BioTechEco (biotechnologies dans l’industrie et l’économie biologique). L’Établissement proposera alors (avec ses partenaires INSA Toulouse et ENSFEA Toulouse), un total de 9 MSc qui accueilleront chaque année plus de 100 étudiants internationaux.

 

*Partenaires locaux : les universités Toulouse - Jean Jaurès et Toulouse III - Paul Sabatier, l'Institut National Polytechnique de Toulouse (Toulouse INP), l'Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace (ISAE-Supaéro) et Toulouse Business School.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Et ça c' est bien l' avenir
Répondre
B
Oui et c'est essentiel de proposer une formation de qualité sur ces sujets.