Korean Air s'investit dans le spatial

Korean Air va participer au développement d’un lanceur de petits satellites. Le ministère des Sciences et des TIC prévoit d'investir un total de 155 millions d’euros (211,5 milliards de KRW) d'ici 2030 dans le projet « Space Pioneer », qui vise à renforcer la compétitivité mondiale de l'industrie aérospatiale nationale en réduisant la dépendance vis-à-vis des produits étrangers.

korean air Korea Aerospace Research Institute
Korean Air participe au développement d’un lanceur de petits satellites

Avec un budget de 23,4 millions d’euros (32 milliards de KRW), Korean Air a formé un partenariat industriel et universitaire avec le Korea Aerospace Research Institute, NDT Engineering & Aerospace et Korea Aerospace University pour développer des réservoirs de propergol communs pour les petits lanceurs de satellites d'ici 2026.

Le réservoir de propergol à cloison commune devrait réduire considérablement le coût d'envoi de satellites de petite et moyenne taille de 500 kg ou de petites constellations de satellites sur l'orbite basse de la Terre.

• Participation au développement d’un lanceur de satellites
• Lancement d’un projet de recherche sur le développement de lanceurs aériens en utilisant des avions de lignes

Le marché des lanceurs de petits satellites devrait croître rapidement dans le monde entier. SpaceX a déjà lancé 1 000 satellites de 400 kg et prévoit d'en lancer jusqu'à 12 000 autres à l'avenir. Des sociétés informatiques mondiales telles qu'Amazon et Facebook prévoient également de lancer des centaines de satellites de petite et moyenne taille.

Grâce au lancement réussi du projet, Korean Air prévoit de contribuer au développement de l'industrie spatiale coréenne et de renforcer la compétitivité mondiale de l'industrie.

Dans un second temps, Korean Air entame des recherches sur le développement de lanceurs aériens en utilisant de avions commerciaux.

korean air boeing 747

Jusqu'à présent, il n'était pas possible de développer des projectiles qui se lancent dans les airs en raison des "directives" coréo-américaines qui limitaient la portée des missiles balistiques de la Corée. Toutefois, avec la fin de ces réglementations en mai 2021, le développement et l'exploitation d'un système de lancement aérien sont désormais possibles.

Cette recherche est particulièrement significative car les capacités de lancement aérien aideront la Corée à surmonter ses limites géographiques. Actuellement, les satellites ne peuvent être lancés vers le sud qu'à partir du Naro Space Center, le port spatial coréen situé dans la province du sud-ouest.

 « Pour attirer la demande mondiale en croissance rapide de lancements de petits satellites, il est essentiel de développer des capacités de lancement aérien, qui ne soient pas affectées par les conditions météorologiques ou géographiques », a déclaré Korean Air. « Nous utiliserons notre vaste expérience dans l'exploitation d'avions et expertise dans le secteur de l'aérospatiale, qui comprend l'intégration de systèmes aéronautiques et l'assemblage du premier lanceur spatial coréen, Naro, pour développer un système de lancement aérien compétitif sur le marché mondial. »

Grâce au lancement réussi du projet, Korean Air prévoit de contribuer au développement de l'industrie spatiale coréenne et de renforcer la compétitivité mondiale de l'industrie.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 07/08/2021 07:07

du moment que ça ne nous retombe pas dessus !

Bernie 09/08/2021 15:42

heureusement ce n'est pas le cas