2ème édition des "Etats de l'Air" organisés par ENAC Alumni et l'ENAC

ENAC Alumni, l’association des diplômés de l’ENAC, organise avec le soutien de l’ENAC la 2ème édition des « Etats de l’Air » le jeudi 30 septembre 2021 dans les locaux de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) à Paris. Tels des Master Class, cette journée sera rythmée par plusieurs temps de réflexion et d’échanges entre professionnels sur la vision du transport aérien dans les 10 prochaines années.

LES ETATS DE L’AIR – MASTER CLASS ENAC ALUMNI
LES ETATS DE L’AIR – MASTER CLASS ENAC ALUMNI

A travers conférences et ateliers, la journée permettra de maintenir les compétences du public sur des sujets d’actualité tels que la cyber sécurité, le data, la propulsion, les nouvelles mobilités…

Quelques exemples de thèmes abordés lors de la journée :

  • La nouvelle donne du transport aérien post-Covid
  • La place du transport aérien dans les nouvelles mobilités
  • La cyber sécurité
  • Le partage de la responsabilité sociétale du transport aérien
  • La propulsion de demain : quelles solutions réalistes
  • Data : les nouveaux leviers de la création de valeur

Interventions d’un panel d’acteurs incontournables déjà engagés :

Jean-Baptiste DJEBARRI, Ministre des transports, Damien CAZE (DGAC), Augustin de ROMANET (ADP), Edward ARKWRIGHT (ADP), Nathalie STUBLER (TRANSAVIA), Yannick ASSOUAD (Thalès Avionics),  Rafaël SCHVARTZMAN (IATA Europe), Xavier EIGLIER (CMA CGM), Alexandre FERAY (Open Airlines), Oltion CARKAXHIJA (Air France KLM), Philippe MAILLARD (APAVE), Christophe BONELLI (Total), Maurice JENKIS (Miami International Airport), Benjamin BINET (Thales Group), Guy ZACKLAD (Air France), Julie AUDOUIT (Time to Fly), Philippe CREBASSA (Aéroport Toulouse-Blagnac), Maryse LEON (CFDT), Etienne GERNELLE (Le Point), Sophie FIGENWALD (Influenceuse)…

Présentation des conférences :

Conférence 1 : La nouvelle donne du transport aérien post-COVID (TBD)

La crise sanitaire du COVID19 constitue un choc structurel pour le transport aérien et oblige l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur à repenser leurs activités, voire à reconsidérer profondément leur modèle. Alors que l’ensemble du système était préalablement dimensionné sur des problématiques de croissance, son niveau de trafic est proche de celui des années 80 avec, selon les projections actuelles, une perspective d'activité de 2019 à l’horizon 2023-2024.

Si la demande en transport aérien a été l'élément principal de développement de l’aviation au cours des 50 dernières années, l’aviation doit, désormais, repenser ses facteurs clefs de succès pour une reprise de l'activité : la prise en compte de la composante sanitaire pour une confiance des passagers, la sensibilité du grand public au développement durable en particulier aux émissions de CO2, les nouveaux services du transport aérien, etc.

Cette situation inédite confirme l’environnement volatile, incertain, complexe et ambigu dans lequel s’envisage désormais le transport aérien. La baisse drastique de l'activité doit conduire les acteurs du transport aérien à réfléchir à la mise en place de réformes économiques, techniques et organisationnelles pour des meilleures soutenabilité et efficacité du transport aérien, ancrées dans les enjeux à venir et notamment ceux du développement durable, de l'équilibre économique, de la réglementation et de l'emploi. La « nouvelle donne » concerne tous les aspects de l’activité, des modalités du redémarrage à son accompagnement vers d’éventuels nouveaux business models.

Autant d’enjeux à aborder lors de cette table ronde, alors que certains acteurs pourraient être remis en question, que des consolidations pourraient voir le jour et que les attentes des parties prenantes de l’aérien sont toujours plus fortes.

 

Conférence 2 : Data : les nouveaux leviers de la création de valeur

L'application des technologies de big data et d'intelligence artificielle aux systèmes d'informations des différents acteurs du transport aérien est génératrice de création de valeur.

Les exemples de création de valeurs sont multiples : les données du passager, depuis sa réservation en ligne jusqu’à son embarquement permettent de mieux connaître ses comportements de consommation et de maximiser ainsi les revenus des compagnies aériennes ou des aéroports.

La collecte (y compris en temps réel), le stockage et l'analyse de données aéronefs sont synonymes d'amélioration d'efficacité et de réduction de coûts pour les compagnies aériennes, de réduction de l’impact environnemental et de génération de revenus pour les constructeurs ou les motoristes. L'amélioration de la prévisibilité des flux de passagers, d'aéronefs et de véhicules dans les aéroports permettent à ces derniers d'optimiser leurs coûts d'opération.   

Cette conférence propose de faire un état des lieux des grandes activités de la création de valeur à partir des données du domaine du transport aérien mais également des difficultés rencontrées dans l'utilisation de ces données.  

 

Conférence 3 : The role of Air Transport in new forms of mobility

The European Green Deal is an ambitious initiative of the European Commission under the leadership of Ursula von der Leyen.  Applauded by global companies and world leaders, it demonstrates the commitment and resolve of Europe in achieving no net emissions of greenhouse gasses by 2050.  The realisation of this goal will make Europe the first climate-neutral continent of the world.
The aviation sector is always at the forefront of climate actions.  To map out a clear path to achieve a 90% reduction in transport-related greenhouse gas by 2050, the aviation sector has launched massive research programmes, including the development of the hydrogen aircraft and an industrial SAF (Synthetic Aircraft Fuel) production line. 

Some Member States are pushing for greater utilisation of rail transportation. For example, the French Government is enacting a law to ban domestic routes where the same journey could be made by train in under two and a half hours. 

It could be seen that there is much room to explore how railways and flights could complement each other. This is this question that the speakers of the new mobilities will try to answer. 

 

Conférence 4 : Le partage de la responsabilité sociétale des acteurs du TA

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), également appelée responsabilité sociale des entreprises, est définie comme l'intégration volontaire, par les entreprises, de préoccupations sociales (sociétales) et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes. En d'autres termes, la RSE peut être considérée comme « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable ».

Pour parler de ces enjeux de RSE, ENAC Alumni a regroupé un panel de haut niveau qui rassemble d’éminents décideurs du secteur du transport aérien (régulateur, industriel, aéroport, compagnie aérienne), chacun étant une partie prenante des autres.

Dans un contexte de défiance du secteur du transport aérien en France, les échanges entre ces grands décideurs devront permettre d’illustrer les initiatives individuelles et collectives pour permettre à ce secteur aérien de répondre aux besoins de mobilité et d’échanges du présent sans compromettre sa capacité à répondre aux besoins des générations futures.

 

Conférence 5 : Quelle image du secteur aérien dans les médias

La perception du transport aérien par l’opinion publique évolue. Elle est en grande partie façonnée par les médias.  Que ce soit dans la presse écrite, audio-visuelle ou dans les réseaux sociaux, quelle est l’image du secteur aéronautique, en particulier vis-à-vis de la thématique environnementale ?

Face aux attaques répétées, quelle est la perception des médias sur la réponse médiatique du secteur ?

 

Retrouvez l’ensemble du programme de la journée sur le site www.alumni.enac.fr

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 04/09/2021 06:46

on ne peut nier qu'il y aura du changement

Bernie 09/09/2021 19:16

c'est évident