Les négociations de Ryanair pour une commande de Boeing max10 se terminent sans accord

Ryanair, 1ère compagnie aérienne d’Europe, a annoncé aujourd'hui (lundi 6 septembre) que ses négociations avec Boeing pour une commande de MAX10 (faisant suite aux actuelles livraisons de 210 avions B737-8200 «Gamechanger») se sont terminées sans aucun accord sur les prix.

echec contrat ryanair boeing
Pas d’accord pour la commande de Boeing max10 par Ryanair

Ryanair prendra livraison de plus de 200 avions B737 «Gamechanger» au cours des 5 prochaines années, de 2021 à 2025. Ces livraisons verront la flotte de Ryanair passer à plus de 600 avions capables de transporter plus de 200 millions de passagers par an.

Ryanair et Boeing étaient en discussion depuis plus de 10 mois au sujet d'une importante nouvelle commande d'avions Boeing MAX10. Cependant, il est devenu clair la semaine dernière que l'écart de prix entre les partenaires ne pouvait pas être comblé et, par conséquent, les deux parties ont convenu de ne plus perdre de temps sur ces négociations.

 

Michael O'Leary de Ryanair a déclaré :

« Nous sommes déçus de ne pas avoir pu parvenir à un accord avec Boeing sur une commande de MAX10. Cependant, Boeing a une vision des prix des avions plus optimiste que nous, et nous avons la ferme habitude de ne pas payer des prix élevés pour l’acquisition d’avions.

Nous avons déjà un ensemble de commandes plus que suffisant pour nous permettre de croître fortement au cours des 5 prochaines années avec une flotte de Boeing 737 qui grimpera à plus de 600 appareils. Cela permettra à Ryanair de capitaliser sur les opportunités de croissance extraordinaires qui émergent dans toute l'Europe, le continent se remettant progressivement de la pandémie de Covid.

Nous ne partageons pas les perspectives de prix optimistes de Boeing, bien que cela puisse expliquer pourquoi ces dernières semaines d'autres grands clients de Boeing, tels que Delta et Jet2, ont passé de nouvelles commandes à Airbus, plutôt qu'à Boeing ».

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article