Nouvelles mesures de contrôle sanitaire : des éclaircissements sont nécessaires

Le SCARA participait vendredi dernier à la réunion organisée par le Ministre délégué chargé des Transports qui réunissait les compagnies aériennes et les aéroports français pour faire le point sur la mise en œuvre des nouvelles mesures de contrôle sanitaire applicable au transport aérien.

scara questions gourvernement
Les compagnies aériennes françaises demandent à l'État des éclaircissements sur les nouvelles mesures de contrôle sanitaire

À l'issue de cette réunion, au cours de laquelle de nombreux points ont été abordés, le Ministre s'est exprimé exclusivement sur le « dispositif de contrôle qui va viser les compagnies mauvaises élèves. »

Le SCARA souhaite rassurer monsieur le Ministre et lui rappeler que les compagnies aériennes membres du SCARA, continuent de mettre en œuvre toutes les mesures permettant de lutter contre la pandémie de Covid.

 

Le SCARA tient à rappeler aussi à monsieur le Ministre que l'industrie du transport aérien a été, dès le mois de novembre 2020, la première industrie de transport à mettre au point avec le « IATA Travel Pass un « laisser passer sanitaire », et la semaine dernière IATA a annoncé que le certificat COVID-19 numérique (DCC) de l'UE et le COVID-19 Pass du NHS du Royaume-Uni pouvaient être téléchargés sur le IATA Travel Pass.

Dans un esprit constructif et afin de pouvoir avancer efficacement dans la mise en place des nouvelles mesures de contrôle sanitaire applicable au transport aérien, le SCARA a demandé à monsieur le Ministre, au cours de la réunion de vendredi dernier que les points suivants soient éclaircis au plus vite :

- La définition du périmètre des vols pour lesquels les personnels navigants doivent être titulaires d'un passe sanitaire. (Vols domestiques ? vols DOM/TOM ? Vols internationaux ?)

-  Préciser la conduite à tenir vis-à-vis des personnels ne détenant pas de passe sanitaire.

- Le remplacement de la fiche de traçabilité papier renseignée à bord par les passagers par la fiche de traçabilité numérique déjà utilisée par d'autres pays européens.

 

Par ailleurs, le SCARA s'associe aux autres demandes exprimées lors de la réunion et en particulier :

- La mise en cohérence des exigences applicables aux passagers sur les destinations pour lesquelles la situation sanitaire est équivalente.

- La prise en charge par l'État du coût supplémentaire des mesures de contrôle du passe sanitaire supporté par les compagnies aériennes.

 

Le SCARA réitère à monsieur le Ministre sa demande de réponses urgentes à ces questions, nécessaires pour construire un système de protection cohérent contre la pandémie, et compte sur le soutien de l'État, a minima sur ce sujet.

Les compagnies aériennes continuent de lutter contre la pandémie dans un contexte économique rendu particulièrement difficile.

Pour rappel, alors que les compagnies aériennes ont enregistré une baisse de 70% de leur trafic.

- L'Autorité de Régulation des Transports (ART) continue d'homologuer des augmentations de l'ordre de 3% des tarifs des aéroports.

- L'État réclame aux compagnies aériennes 550 millions d'euros de dépenses de sûreté/sécurité sur des vols non effectués et pour une fonction régalienne, qui devrait être prise en charge par l'État.

- Eurocontrol annonce une hausse des redevances de circulation aérienne en 2022 de 44% pour la France.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 01/09/2021 07:21

l' état ferait bien de laisser la médecine aux médecins, et ne devrait pas oublier que les vaccinés peuvent être contaminés et contaminants

Bernie 01/09/2021 18:43

Pour que le trafic reprenne il faut que la situation soit claire