Rebond de la sous-traitance aéronautique : Le Groupe Ségneré sera présent au MEETT les 22 et 23 septembre 2021

Le groupe Ségneré, acteur historique du marché des aérostructures, sera présent les 22 et 23 septembre 2021 au Additive Manufacturing Summit au MEET de Toulouse. Dédié aux spécialistes des secteurs de l’aéronautique, du spatial et de la défense, ce rendez-vous professionnel sera l’occasion pour le groupe tarbais de présenter ses solutions innovantes de prototypage et fabrication par fabrication additive.

groupe Ségneré aerobernie
Aerospace Additive Manufacturing Summit à Toulouse

Kevin Criado, Development Manager et Jean-Roger Meignant, Responsable Fabrication Additive seront sur place et présenteront les différentes activités du groupe, sur le stand n°81.

 

Le groupe Ségneré mise sur l’impression 3d industrielle

En pleine période de pandémie, le groupe a maintenu les investissements nécessaires pour se doter d’une machine NeoFab dédiée à la fabrication additive ou impression 3D industrielle qui permet d’élargir le champ des possibles en termes de fabrication mécanique.

Si cette méthode de production permet de réduire drastiquement la masse des éléments de structures ainsi fabriqués, elle permet également de proposer des projets sur-mesure atteignant une précision inégalée et des gains de temps conséquents grâce à l’automatisation.

Ce procédé offre la possibilité au groupe Ségneré de développer une activité de prototypage pour produire des pièces à partir de matériaux composites haute performance intégrant des contraintes en termes de poids, de forme, de fiabilité et résistance et ainsi accompagner les demandes des avionneurs, de plus en plus contraintes par les impératifs environnementaux. Cet investissement, appuyé par une démarche RSE qui verra le jour dès 2021, annonce un virage pour le groupe Ségneré qui se positionne comme chef de file de l’Industrie du Futur sur le territoire Adour-Pyrénées.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article