French bee : 1er vol d'essai du 1er Airbus A350-1000 de la compagnie !

French bee, compagnie aérienne française « smart cost » présente son tout premier A350-1000, appareil Airbus de dernière génération. Ce vendredi 15 octobre 2021 le premier A350-1000 a réalisé son 1er vol d’essai chez Airbus.

L’appareil a décollé à 11H35 de Toulouse et après 3H50 de vol, il s’est posé à 15H24. Les équipes d’Airbus font part d’un vol satisfaisant en tous points, durant lequel les performances attendues en vol et les vérifications nécessaires ont été réalisées avec succès.

A350-1000-French-Bee-MSN539-take-off-008
© AIRBUS
Le premier Airbus A350-1000 de French bee   a effectué son premier vol d’essai chez Airbus

Muriel Assouline, Directrice Générale de French bee indique : « Toutes les équipes de French bee sont très fières de pouvoir proposer prochainement à nos clients de voyager à bord de ce tout nouvel appareil de dernière génération, le fleuron d’Airbus.

Il rejoindra d’ici quelques semaines les 4 A350-900 déjà exploités par French bee, des avions ultra-performants, plus confortables pour nos passagers et plus respectueux de l’environnement. Leurs moteurs Rolls Royce XWB97 de nouvelle génération permettent des économies importantes de carburant de l’ordre de 25% par vol, ainsi qu’une réduction significative de leur empreinte carbone. »

 

Airbus précise les avantages environnementaux de ses Airbus A350

Une conception éco-efficiente et durable pour un avion plus silencieux et plus propre réduisant significativement son impact environnemental :

● Le plus silencieux de sa catégorie avec 40 % de réduction des nuisances sonores par rapport aux avions de la génération précédente

● Réduction de 25 % des émissions de CO2 par siège, ce qui témoigne de l'engagement d'Airbus à réduire son impact environnemental au minimum tout en restant leader du transport aérien.

● Émissions de NOx ((di)oxyde d'azote) inférieures de 28 % aux normes CAEP/6.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article