Finnair se lance dans l’intermodalité

La compagnie Finnair complétera ses liaisons aériennes vers Turku et Tampere par des correspondances en bus à partir de l'été 2022

finnair aeroport helsinki finlande aerobernie
Photo © Mikko Pylkko / http://mpylkko.com/
Finnair se lance dans l’intermodalité

 Finnair va reprendre ses vols vers 2 de ses destinations domestiques, Turku et Tampere. Les liaisons aériennes étaient suspendues depuis le printemps 2020 en raison de la pandémie. La compagnie complétera ses opérations par un nouveau type de correspondance en bus afin de réduire son empreinte CO2. Ces vols sont parmi les plus courts du réseau de Finnair et bien qu'ils soient exploités par des ATR à faible consommation d'énergie, leur charge d'émissions par passager est nettement plus élevée que sur d'autres vols.

Perttu Jolma, VP Traffic Planning de Finnair, a declaré : « Turku et Tampere sont des destinations importantes de notre réseau. Ces liaisons sont fortement empruntées dans le cadre de voyages internationaux et nous tenons à maintenir la meilleure offre possible de connexions pour nos clients voyageant depuis/vers ces régions finlandaises. La combinaison de différents modes de transport est un outil important pour réduire nos émissions carbones et elle est également conforme aux objectifs nationaux de réduction des émissions de la Finlande. »

La durée prévue des vols à destination de Turku et Tampere est de 35 minutes, mais la durée réelle du vol est encore plus courte : environ 25 minutes. Des vols aussi courts ne sont généralement effectués que dans les régions où le terrain est difficile et où les vols traversent des zones maritimes ou montagneuses par exemple. L'intermodalité est une tendance croissante et un débat plus large a déjà lieu en Europe sur la manière de limiter le nombre de vols court-courriers.

 « Nous voulons offrir aux voyageurs la possibilité de réduire leur empreinte carbone en optant pour une correspondance en bus. Nous garantissons la poursuite de la correspondance vers la destination finale, même en cas de perturbation éventuelle de la liaison par bus » explique Perttu Jolma.

Selon une étude basée sur les données clients de Finnair, la majorité des voyageurs au départ de Turku ou de Tampere ont déjà utilisé une connexion non-aérienne pour arriver à l'aéroport d'Helsinki en 2019, lorsque les vols étaient assurés avec plusieurs fréquences quotidiennes. Une connexion en bus fluide offre la possibilité aux voyageurs qui choisiraient l’alternative de la voiture pour se rendre à l'aéroport d'Helsinki, de réduire leurs émissions de CO2.

Les billets pour les vols de/vers Turku et de Tampere peuvent être réservés sur finnair.com. Les billets pour les correspondances en bus seront mis en vente au printemps 2022 et ne seront vendus qu'avec les vols de correspondance. Les arrêts de bus sont situés aux aéroports et aux centres-villes de Tampere et de Turku. Finnair entame des discussions avec des opérateurs de bus. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
il faut bien tenir compte de la nature du terrain
Répondre
B
naturellement.