Korean Air participe au développement de l'infrastructure de l'hydrogène

Dans le cadre du développement de l’aviation neutre en carbone, Korean Air participe au projet visant à devenir le pionnier de l’infrastructure coréenne de carburant à hydrogène.

Le 9 février dernier, Korean Air a signé un protocole d’accord avec Incheon International Airport Corporation (IIAC), Airbus et Air Liquide pour coopérer sur la fourniture d’hydrogène pour l’aviation et le développement des infrastructures pertinentes.

Korean Air participe au développement de l'infrastructure de l'hydrogène aerobernie De gauche à droite: Guillaume Cottet (President and Representative Director, Air Liquide Korea), Fabrice Espinosa (President, Airbus Korea), Hyoung-Wook Jeon (Vice President of Infrastructure Division, IIAC), Soo Keun Lee (Executive Vice President and Chief Safety & Operation Officer, Korean Air).
De gauche à droite: Guillaume Cottet (President and Representative Director, Air Liquide Korea), Fabrice Espinosa (President, Airbus Korea), Hyoung-Wook Jeon (Vice President of Infrastructure Division, IIAC), Soo Keun Lee (Executive Vice President and Chief Safety & Operation Officer, Korean Air).
Développement de l’aviation neutre en carbone

L’événement, qui a eu lieu au siège de l’IIAC à Incheon, a réuni Soo Keun Lee (vice-président exécutif et directeur de la sécurité et des opérations de Korean Air), Hyoung-Wook Jeon (vice-président de la division Infrastructure de l’IIAC), Fabrice Espinosa (Président d’Airbus Corée) et Guillaume Cottet (Président et Administrateur délégué d’Air Liquide Corée).

Le protocole d’accord s’aligne sur l’objectif d’Airbus de développer le premier avion commercial à hydrogène zéro émission au monde d’ici 2035, et confirme que Korean Air participe activement à ce changement de paradigme énergétique alternatif.

Le protocole d’accord ouvre la voie à une coopération active entre les parties prenantes dans divers domaines, du développement de l’infrastructure hydrogène dans les aéroports à l’établissement d’une feuille de route pour l’introduction de l’hydrogène, en passant par la logistique de l’assistance en escale.

Korean Air concentrera son expertise sur les activités opérationnelles globales, y compris la planification de la manutention au sol, la maintenance et les opérations aériennes, et l’IIAC sur la recherche et le développement des installations aéroportuaires. Airbus et Air Liquide analyseront  

la demande intérieure d’avions à hydrogène et établiront respectivement une feuille de route pour l’introduction de l’hydrogène. 

« Ce protocole d’accord sera un point de départ pour l’industrie aéronautique domestique coréenne pour organiser un système de chaîne d’approvisionnement en hydrogène et le développement d’infrastructures, où l’introduction de l’hydrogène comme carburant alternatif a été lente par rapport à d’autres industries », a déclaré M. Soo Keun Lee.

Lors de l’Assemblée Générale Annuelle (AGA) 2021 de l’Association du Transport Aérien International (IATA) à Boston, les compagnies aériennes membres ont approuvé une résolution pour que l’industrie mondiale du transport aérien atteigne zéro émission nette de carbone d’ici 2050. Korean Air, en tant que leader de l’industrie, est prête à appliquer diverses mesures de réduction carbone pour ses opérations.

L'année dernière, Korean Air a signé un protocole d’accord avec Hyundai Oil Bank pour fabriquer et promouvoir l’utilisation de carburant d’aviation durable (SAF) et s’est également associée à SK Energy pour acheter du carburéacteur neutre en carbone à utiliser sur le réseau domestique coréen. De plus, l’introduction par la compagnie aérienne de l’Airbus A220-300 dans sa flotte réduira les émissions de carbone par siège de 25% par rapport aux modèles existants de capacité similaire, démontrant ainsi son engagement envers la sensibilisation à l'environnement.

En tant que pionnier de l’industrie aéronautique mondiale, Korean Air prévoit d’agir de manière proactive au changement climatique. La compagnie aérienne s’est engagée à divers moyens de réduction des émissions de carbone pour atteindre la neutralité carbone, ainsi qu’au développement de l’énergie hydrogène en Corée.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
hydrogène, attention quand même !
Répondre
B
pourquoi ?