DJI compte plus de 500 personnes secourues par des drones dans le monde

Plus de 500 personnes dans le monde ont été secourues à l’aide de drones, selon les nouvelles statistiques de DJI, leader mondial de l’industrie des drones civils et de la technologie d'imagerie aérienne. Ce cap a été atteint à la mi-octobre, lorsque des adjoints au shérif ont utilisé un drone DJI avec une caméra à imagerie thermique pour trouver une dame de 93 ans dans un champs de nuit, dans le Missouri.

sauvetage drone missouri aerobernie Deux adjoints au shérif (en haut) se rapprochant d’une dame de 93 ans portée disparue (en bas), comme le montre une vidéo prise de nuit par un drone thermique. Source : Comté de Cass, Bureau du Shérif du Missouri
Deux adjoints au shérif (en haut) se rapprochant d’une dame de 93 ans portée disparue (en bas), comme le montre une vidéo prise de nuit par un drone thermique. Source : Comté de Cass, Bureau du Shérif du Missouri
La technologie de drone de secours passe un nouveau cap

La vidéo thermique du sauvetage publiée par le bureau du Shérif du Comté de Cass montre comment le drone a repéré Chris Fairchild par un point jaune clair dans la pénombre et guidé ainsi les agents au sol vers elle.

« Voir ce petit point jaune, tout en sachant qu’il s’agit de la personne que nous recherchions, c’est incroyable », a déclaré le Major Kevin Tieman, pilote de drone à une chaîne de télévision. Mme Fairchild était épuisée et avait perdu une chaussure mais était saine et sauve lorsqu’elle a vu le drone au-dessus d’elle : « Je répétais sans cesse ‘Par ici, Je suis ici !’ »

 

Le sauvetage de Mme Fairchild est l’un des nombreux sauvetages par drones récents autour du monde, enregistrés en vidéo et propulsant le nombre total à plus de 500. Le 30 septembre à Split en Croatie, le Service croate de sauvetage en montagne a réalisé le 494ème sauvetage, après avoir pris connaissance d’un homme souhaitant mettre fin à sa vie et ayant quitté son domicile.

Ils ont utilisé leur Mavic 2 Enterprise Dual pour le retrouver assis au bord d’un brise-lames. Le 10 septembre à Boao, sur l’île de Hainan en Chine, les sauveteurs ont utilisé un drone DJI pour retrouver et sauver trois surfeurs tombés à l’eau et dans l’impossibilité de nager jusqu’au rivage, faisant d’eux les 488, 489 et 490ème personnes sauvées par drone.

 

DJI recense des sauvetages dans le monde entier sur la Drone Rescue Map, qui retrace plus de 300 incidents lorsque la police, les pompiers, les équipes de sauvetage et passants utilisent des drones pour sauver des gens du danger, ce depuis le premier sauvetage en 2013.

Les drones ont pu retrouver des personnes disparues de nuit, aidant les sauveteurs à s’orienter en terrain dangereux, ont permis d’amener des gilets de sauvetage à des personnes en difficulté dans l’eau ou encore pour livrer des provisions à des personnes bloquées.

 

« Il y a quelques années, les drones n’étaient qu’une technologies expérimentales pour les innovateurs dans le secteur de la sécurité publique et les civils possédant des drones se portaient souvent volontaires pour aider les professionnels en situation d’urgence, déclare Romeo Durscher, Directeur de l’intégration dans la sécurité publique chez DJI.

À ce jour, les agences de sécurité publique du monde entier ont adopté les drones comme équipement standard et les drones sauvent des personnes presque tous les jours. C’est une réussite pour le secteur de la sécurité publique et pour les personnes en vie aujourd’hui grâce aux drones. »

 

Le 500ème sauvetage a eu lieu le soir du 11 octobre 2020 dans le Comté de Cass, dans le Missouri, lorsque le bureau du Shérif a pris connaissance de la disparition d’une femme de 93 ans après 3h30 d’absence. Après des recherches infructueuses au sol, les adjoints au shérif ont lancé leur drone Matrice 210 avec caméra thermique XT2, qui a permis de localiser la dame en 4 minutes dans la pénombre totale.

 

« Avec maintenant plus de 500 personnes sauvées par drones sous des règles de base, nous pouvons constater l’efficacité de réglementations raisonnables et de faibles obstacles pour sauver des vies. De plus, les opérations par drone de nuit seront de plus en plus reconnues lorsque permises à grande échelle, déclare Brendan Schulman, Vice président des affaires politiques et juridiques chez DJI. L’utilisation fructueuse de drones en situation d’urgence illustre brillamment les avantages primordiaux pour la société, compromis lorsque les propositions de politique visent à restreindre ou limiter l’accès aux technologies de drones ou augmenter les coûts des équipements des officiers de sécurité publique.

 

DJI collecte les sauvetages par drone à partir des actualités et des messages diffusés via les réseaux sociaux par des sources faisant autorité comme les services de police, de pompiers et les équipes de sauveteurs bénévoles. Chaque sauvetage est enregistré sur la carte Drone Rescue Map, indiquant le lieu et la date de l’incident, une description brève, un lien vers l’article ou le message d’origine et la possibilité de partager simplement ces incidents en ligne. La carte et le compte fait par DJI n’incluent pas les incidents pour lesquels un drone fait juste partie d’une opération de recherche plus vaste. Le drone doit avoir directement localisé, assisté et/ou secouru une personne en danger.

 

DJI encourage les agences de sécurité publique à ajouter leurs histoires de sauvetage par drone en les transmettant via le formulaire en bas de la page de la carte. DJI demande aux personnes qui soumettent des informations en lien avec un sauvetage de respecter les droits à la confidentialité et les attentes des personnes impliquées et de ne partager aucune donnée confidentielle ou sensible sur les activités de l’agence.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article