Hionos : Autopilote certifiable Pulsar

Hionos, filiale de Sogilis, naît en 2016 pour apporter à l'industrie du drone son expérience dans le développement de logiciels pour l'aéronautique habité.

pulsar (1)
L'autopilote Pulsar d'Hionos contribue à la réussite du premier vol de l'UAS100 Thales

Hionos propose un autopilote certifiable (Pulsar), un environnement de développement d'autopilotes certifiable (Pulsar Factory) permettant aux constructeurs d'apporter des modifications à Pulsar et un process de développement (Supvareno).

Hionos collabore avec Thales depuis 2018 et cette collaboration vient de rencontrer un nouveau succès. Explications.

 

Pulsar Factory : un environnement de développement permettant de faciliter le développement d'autopilotes certifiables 

Le 7 juillet 2021, Thales Aerospace annonçait la réussite du premier vol de son prototype à demi-échelle de son drone longue portée l'UAS 100, dont l'autopilote a été réalisé avec l'environnement Pulsar Factory de Hionos. Cette approche, imaginée par Hionos, permet à chaque industriel de créer son propre autopilote en utilisant un ensemble d'outils de développement, d'outils de tests et de composants logiciels précertifiables issus de Pulsar. Il est ainsi possible de passer facilement du prototype à l'autopilote certifiable.

HIONOS-NOV'16-VISUEL-A4-1 (1)



Développé en partenariat avec Issoire Aviation et Hionos et avec le soutien de l'Agence de l'innovation de défense (AID) français, l'UAS 100 est entièrement conforme à la réglementation : il permettra de répondre à la demande de missions de drones plus rentables avec un impact environnemental moindre.

L'innovation a été développée en un temps record grâce à un partenariat étroit entre Thales Aerospace, Issoire Aviation et Hionos. Issoire Aviation, pionnier de l'avion tout carbone, a fait preuve d'un savoir-faire unique en matière de conception et de fabrication d'aérostructures, tandis que Hionos a apporté une contribution importante au projet avec ses solutions logicielles de pilotage automatique pour drones indique Thales dans son communiqué. 
Une belle réussite pour Hionos qui, en quelques années, a su prouver sa capacité à s'adapter à différents types de drones et à différents types d'usages (civils et militaires).

" Nous sommes très fiers de ce premier vol. D'abord parce qu'il valide l'intégration de l'environnement de pilotage automatique Pulsar Factory d'Hionos et de la carte électronique de Thales Aerospace, créant ainsi un sous-système de pilotage automatique entièrement certifiable (DO-178C/DO-254), ce qui est actuellement un obstacle majeur pour l'industrie des drones. Ensuite, parce que c'est à mon sens, la bonne façon d'aborder la sécurité et la réglementation dans la fabrication des drones " précise Valentin Brossard, Co-founder & CEO Hionos
" Adapter les drones à chaque cas d'utilisation et à chaque changement de réglementation est coûteux, prend du temps et n'a pas de fin. Ce que nous faisons ici, c'est anticiper la réglementation et viser des drones super sûrs qui seront ensuite autorisés à effectuer des opérations critiques en matière de sécurité sur une base quotidienne, pour un large éventail d'applications.
Cela nécessite bien sûr un investissement plus important au départ, mais c'est un puissant moyen d'ouvrir le marché pour les années à venir  " 
conclut Valentin Brossard, Co-founder & CEO Hionos.

HIONOS-NOV'16-VISUEL-A4-7 (1)



L'objectif pour Hionos est maintenant de poursuivre sa relation fructueuse avec Thales Aerospace et d'accompagner ses équipes dans le développement industriel de l'UAS 100. Hionos souhaite également multiplier ce type de collaboration avec les industriels du drone.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article