Aerobio un label pour valoriser la biodiversité des aéroports

Aéro Biodiversité et son comité scientifique issu du Muséum national d’Histoire naturelle créent un label pour afin de valoriser les engagements des aéroports partenaires. Les premiers aéroports pourraient être labellisés à l’occasion du congrès mondial de la nature (UICN) en septembre 2021.

aerobio label aeroport biodiversite
Aéro Biodiversité et son comité scientifique issu du Museum national d'Histoire naturelle créent un label afin de valoriser les engagements des aéroports partenaires

Depuis plus de 7 ans, Aéro Biodiversité s’engage auprès de ses aéroports et aérodromes partenaires, à évaluer, accroître et faire connaître la biodiversité présentes sur leurs sites. Contrairement aux idées reçues, les plateformes aéroportuaires sont une grande richesse de biodiversité préservée et font partie des dernières grandes prairies naturelles d’Europe.

La démarche de l’association, unique en son genre, repose sur des protocoles de science participative, validés par un comité scientifique issu du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), en collaboration étroite avec la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) afin de garantir la sécurité des biens et des personnes.

Depuis sa création, plus de 33 000 données ont ainsi été répertoriées sur les plateformes partenaires disséminées sur l’ensemble de la France.

Aujourd’hui, Aéro Biodiversité travaille sur 37 plateformes aéroportuaires, contre 20 en 2020, preuve de l’intérêt croissant des aéroports et aérodromes pour la connaissance et la préservation de leur environnement. En plus des partenariats avec de nombreux aéroports, l’UAF&FA, la FFA et la FFPLUM sont membres de l’association ce qui permet à de nombreux aérodromes de pouvoir se lancer dans la démarche proposée.

L’association va plus loin en labellisant la démarche. Le label s'appellera aerobio. Les candidats, partenaires de l’association, recevront une documentation qui leur permetta de réaliser un rapport sur leurs engagements, sur la base de critères définis par le comité scientifique de l’association issu du MNHN. 

La décision d’attribution du label, comprenant trois niveaux, sera pré-analysée par les équipes d’Aéro Biodiversité avant d’être décidée, de façon indépendante et éthique, par le Conseil Scientifique issu du MNHN.

Le label couvre quatre enjeux  de biodiversité : 

1- biodiversité 

2- investissement du personnel  

3- communication  

4- ancrage territorial. 

 

aerobio comportera trois niveaux selon le degré d’engagement des aéroports dans l’ensemble de ces secteurs, le niveau 3 étant le plus exigeant. Le label sera attribué pour une période de 3 ans.

« Le label aerobio sera une preuve tangible et concrète des actions de protection de l’environnement développées par les plateformes aéroportuaires françaises. Il s’agit avant tout de valoriser et d’accroître une biodiversité menacée qui, par chance, s’épanouit dans ces espaces semi-naturels préservés et disséminés sur tout le territoire » déclare Bruno David, Président du Muséum national d’Histoire naturelle.

« L’aviation connaît une phase de transition sans précédent. Le secteur, tout à fait conscient des enjeux, propose des actions positives en faveur de l’environnement depuis de nombreuses années. Je soutiens pleinement la démarche de  labellisation   engagée   par   l’association Aérobiodiversité que nous avons initiée avec nos partenaires depuis le début. Il s’agit d’une reconnaissance du travail accompli par les équipes sur chaque aéroport, en lien avec les services de la DGAC », témoigne Damien Cazé Directeur Général de l’Aviation Civile.

« Le Conseil scientifique se réjouit de pouvoir prolonger ses travaux à travers cette démarche de labellisation qui montrera le niveau d’engagement des plateformes. Toute l’équipe du Conseil scientifique sera attentive à la délivrance de ce label et de ses trois niveaux et poursuivra sa participation à l’Association dans ce cadre. Il s’agit d’une avancée importante dans notre action de valorisation de la biodiversité en milieu aéroportuaire », précise François Bouvier, Président du Comité scientifique d’Aéro Biodiversité et Attaché honoraire au Muséum national d’Histoire naturelle.

« Depuis plusieurs années, nous accompagnons les aéroports français, et de plus en plus d’aérodromes, dans la meilleure connaissance et l’amélioration de leur biodiversité. Le lancement de notre label est synonyme d’une nouvelle dynamique que nous voulons donner à nos actions, et d’une reconnaissance du travail accompli par nos partenaires », conclut Lionel Guérin, Président de l’association Aéro Biodiversité.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 18/08/2021 07:37

mais pour l' instant, les avions volent au kérosène, et les cargos naviguent au fuel

Bernie 18/08/2021 18:59

Oui mais il est important de valoriser la biodiversité des aéroports.