Systematic, EUROCONTROL et Thales inaugurent le nouveau Centre d'Excellence Drones d'Ile-de-France (CEDIF)

Systematic Paris-Region, Eurocontrol et Thales ont réuni les représentants de la filière drones chez EUROCONTROL, au Plessis-Pâté, le 1er décembre 2021 pour l’inauguration du centre d’excellence drones d’envergure mondiale déployé en Ile-de-France : le CEDIF. Cet événement marque une étape majeure dans l’affirmation du territoire comme un haut lieu de l’innovation drones au service de l’excellence de la filière française.

inauguration cedif drone aerobernie
Systematic, EUROCONTROL et Thales inaugurent le nouveau Centre d'Excellence Drones d'Ile-de-France (CEDIF)

Tous les acteurs qui soutiennent ce projet étaient présents : la Direction Générale de l’Aviation Civile, (DGAC), la Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile (DSAC), la Direction des Services de la Navigation Aérienne (DSNA), ainsi que les élus de la préfecture de l’Essonne, du département de l’Essonne, de Cœur d’Essonne Agglomération, de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines et de la Communauté de Communes de Val-d’Essonne. Se sont joints à eux plusieurs industriels et académiques majeurs de la filière drones francilienne, tous membres du Hub Drones de Systematic.

Des enjeux et atouts partagés par les intervenants  

A cette occasion, Systematic, EUROCONTROL et Thales ont partagé la nouvelle histoire qu’ils vont écrire ensemble avec l’ensemble des acteurs économiques, académiques et institutionnels franciliens.

Jean-Luc Beylat, Président de Systematic, est revenu sur l’enjeu majeur de connecter l’ensemble des acteurs des drones qui sont prêts à accélérer le passage à la phase industrielle. « La tectonique de la compétitivité internationale étant en pleine mutation, il est fondamental de porter les innovations de manière endogène et de s’appuyer sur la force d’un territoire comme l’Ile-de-France, 1ère région R&D d’Europe en pointe sur de nombreux sujets », commente-t-il. Alors que se prépare une nouvelle ère numérique marquée par la duplication du monde réel dans des mondes virtuels et un renouvellement de la gestion des données à l’image du projet d’infrastructure européenne Gaia-X, il a insisté sur « l’apport des espaces de vols et de leurs jumeaux numériques augmentés du CEDIF pour renforcer la valeur du territoire et le distinguer à l’échelle mondiale comme un des berceaux de l’innovation drones ».

Benjamin Binet, Vice-Président Stratégie pour les solutions de mobilités aériennes chez Thales, a, quant à lui, rappelé « l’accélération en cours induite par les technologies numériques (5G, IA...) et l’enjeu majeur de déconfliction de l’espace aérien pour faire voler avions et drones ». Il a évoqué à ce titre l’intérêt du CEDIF pour assurer une prise en compte effective, efficace et sécurisée des infrastructures présentes dans les espaces de vol par les drones.

Il a également expliqué que « les essais et démonstrations réalisés au CEDIF concourront à l’acceptation des drones par les populations dans leurs espaces de vie quotidienne ». Enfin, il a insisté sur les réponses apportées par le CEDIF aux questions de cybersécurité des données issues des vols qui sont à concilier avec le besoin qu’ont les entreprises de les utiliser pour des raisons opérationnelles. Côté espace aérien, ces données sont essentielles pour optimiser l’utilisation de l’espace aérien.

Laurent Renou, Directeur du Hub Innovation EUROCONTROL a, pour sa part, expliqué que « les validations et certifications obtenues au CEDIF auront une valeur dans toute l’Europe ». La salle de contrôle des opérations drones étant connectée à l’espace de simulation d’EUROCONTROL, elle permet en effet de créer des liens entre la théorie et la pratique. L’infrastructure d’essais en vol déployée sert de son côté à simuler n’importe quel espace aérien.  Le CEDIF va ainsi permettre de « donner une dimension européenne à des projets nés en Ile-de-France » : les acteurs de la filière pourront alors se positionner dans la compétition mondiale qui va se jouer, avec une échelle de temps beaucoup plus courte celle de l’industrie aéronautique.

Un centre unique en Europe, doté d’infrastructure d’essais en vol stratégique, complète et de haute technologie

En lien avec la vision collective et inclusive qu’il porte, le CEDIF poursuit deux objectifs : fédérer un écosystème composé d’industriels, d’académiques et d’institutionnels autour d’une vision commune ; et offrir des espaces de vol à la hauteur des ambitions de la filière, articulés autour de trois secteurs : Brétigny-sur-Orge, Saint-Quentin-en-Yvelines et les corridors BVLOS. Il vient aussi appuyer la puissance publique dans la validation et certification des opérations drones et aider la France à tenir son rang de nation aéronautique de premier plan.

Le CEDIF est composé d’une infrastructure d’essais en vol stratégique, complète, de haute technologie, et unique en Europe. Il s’appuie sur les infrastructures déployées dans le sud de la région parisienne, sur le territoire de l’Essonne, venant ainsi valoriser les investissements déjà consacrés par les acteurs du territoire, tout en leur donnant une dimension résolument prospective et internationale.

Organisé autour du couloir aérien de 40 km situé entre Brétigny-sur-Orge et Saint-Quentin-en-Yvelines, il est doté d’une salle de supervision des opérations. Unique à ce jour, cette salle est équipée par des solutions de tout premier ordre. Le centre s’appuie par ailleurs sur une infrastructure de communication et de surveillance déployée le long du couloir. Il met également à disposition des drones des équipements bord garantissant la sécurité de leurs opérations.

Pour compléter le centre et accueillir dès la fin 2021 les start-up, PME et ETI innovantes de la filière, Cœur d’Essonne Agglomération a construit un bâtiment innovant sur la commune de Brétigny-Sur-Orge. Ce bâtiment pensé spécifiquement pour répondre aux besoins des acteurs de la filière comprend entre autres une salle de vols intérieure et toutes les infrastructures numériques requises pour conduire, piloter et superviser des essais.

Trois partenaires pour animer le CEDIF

Le CEDIF est co-animé par Systematic, Thales et EUROCONTROL.

Systematic, au travers de son nouveau Hub Drones, gère l’élaboration et la mise en œuvre opérationnelle du nouveau centre d’essais, en étroite collaboration avec Thales et EUROCONTROL. Il est également chargé d’en définir la structure juridique et le modèle économique à échéance 2022. En parallèle et complément, il a défini une feuille de route qui va permettre d’impulser encore plus d’innovation au service de l’excellence de la filière française des drones (cf. communiqué du 8 novembre 2021).

Thales apporte ses solutions, son expertise, sa capacité de fédérer et son rayonnement international au projet afin de contribuer à accélérer la croissance du secteur, vecteur de futurs emplois hautement qualifiés. Thales a fait appel à Aeromapper pour apporter son expertise lors de la qualification du couloir aérien en vue de l’obtention de l’approbation par le régulateur de sa mise en œuvre.

EUROCONTROL, dont l’expertise en aéronautique et sur les drones est mondialement reconnue, héberge le Centre de Supervision Opérationnel au sein de son centre d’expérimentation (EEC) du Plessis-Pâté, reconnu par la France comme PIV (Point d’Importance Vital) et par l’Union comme infrastructure critique dans le cadre du PEPIC. 

Il aide au design du couloir et à la gestion des risques air et sol. Il participe à la validation des performances des solutions testées sur le couloir afin d’en faciliter la reconnaissance à l’international (et donc l’accès au marché export) et l’intégration du projet dans le réseau de R&D européen sur les drones. Enfin, de par son statut d’agence européenne, EUROCONTROL s’appuie par ailleurs sur le centre d’excellence pour développer un cadre de bonnes pratiques pour les essais en vol à destination des Etats membres de l’Union européenne.

[REPLAY] INAUGURATION du CEDIF le 01/12/2021

Prochaines étapes

La dynamique collective est en marche. Le CEDIF va dès début 2022 permettre tester les technologies et de passer au stade de l’industrialisation en apportant des réponses concrètes à deux besoins :

  • L’expérimentation en conditions réelles des drones afin de pleinement intégrer la complexité des infrastructures, matériels et systèmes déployés.
  • La compréhension de la complexité des aspects humains du sujet « drones », visible au travers de la diversité des acteurs réunis et qui doivent apprendre à travailler ensemble

 « L’objectif des partenaires du CEDIF est d’avoir, d’ici début 2024, conçu, testé et déployé en partie une première capacité opérationnelle en Ile-de France, en s’appuyant sur des infrastructures physiques et logicielles à même de rendre et de recevoir des services de navigation aérienne sûre pour des opérations au-delà de la ligne de vue », explique Morgan Bertin, Président du Hub Drones de Systematic.

Le CEDIF s’inscrira prochainement dans le cadre des Jeux Olympiques 2024. Il agira en catalyseur des opérations drones. En effet, un certain nombre de cas d’usages ont d’ores et déjà été identifiés (drones média, drones d’urgence sanitaire, drones de surveillance...).

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article