Le contrôle des vols de drones des télépilotes près des aéroports Edeis

Au moment où l’Europe publie le règlement U-space 1 portant sur les services permettant un accès sûr, efficace et sécurisé à l’espace aérien pour les drones, Edeis et Clearance mettent en œuvre les premières briques opérationnelles pour accompagner les télépilotes de drones et les agents AFIS (Aerodrome Flight Information Service) dans cette démarche.

traitement du vol de drone d'un télépilote par rapport à la proximité des pistes de l'aérodrome aerobernie
Traitement du vol de drone d'un télépilote par rapport à la proximité des pistes de l'aérodrome ©Edeis
Edeis et Clearance accélèrent l’intégration des drones dans l’espace aérien

À proximité des aéroports, où les aéronefs habités et les drones partagent les mêmes altitudes, la planification de l’utilisation de l’espace aérien est une étape clé. La croissance des opérations par drone implique la nécessité de mise en place d’outils adaptés, afin de maîtriser le risque de collision 2.

Cette croissance implique également une augmentation de la charge de travail dédiée à la gestion des vols de drones pour les exploitants d’aéroports, les agents AFIS et l’ensemble des autorités amenées à autoriser ces opérations.

Exploitant d’aéroport et opérateur UTM : un partenariat gagnant-gagnant

La plateforme Clearance permet aux télépilotes de drones de planifier leurs opérations en un clic. Ils identifient immédiatement les autorisations nécessaires pour entreprendre les vols et peuvent déposer leurs demandes via une interface web simple et intuitive.

Ces demandes d’autorisation sont acheminées aux agents AFIS d’Edeis qui visualisent l’impact sur le trafic aérien habité et y répondent avec des consignes appropriées.

Avoir accès à un tel outil permet à Edeis de se positionner à la pointe du métier d’exploitant d’aéroport et de prestataire d’information de vol, qui intègre désormais pleinement la gestion des drones, au-delà de la gestion historique des vols habités.

Cette collaboration vise également à préparer les futurs défis posés par l’augmentation prévisible des opérations par drone et la mise en place progressive du U-space 3.

Un langage commun mais une utilisation personnalisée

La généralisation de la solution de gestion des vols de drones Clearance à l’ensemble des aéroports exploités par Edeis permet de créer un langage commun autour des drones chez Edeis.

Chaque aéroport est ensuite en mesure de personnaliser la plateforme pour prendre en compte les caractéristiques de son espace aérien. Pour les opérations par drone les plus simples, des autorisations automatiques peuvent être paramétrées.

Les agents AFIS peuvent générer en quelques clics un protocole comprenant toutes les consignes imposées pour le vol. La communication est fluidifiée, individuelle et en temps réel grâce à une messagerie instantanée propre à chaque demande de vol.

Les agents AFIS d’Edeis, qui ont tous été formés à la plateforme Clearance, bénéficient dès aujourd’hui d’un outil clé en main pour la gestion des vols de drones.

Jean Luc Schnoebelen , président du groupe Edeis : « Edeis confirme par ce partenariat son rôle de premier opérateur privé de régulation aérienne. Il va notamment nous permettre de préparer les futurs défis posés par l’augmentation prévisible des opérations par drône et la mise en place du U-Space. Cette évolution s’inscrit dans notre vision sur la place que doivent prendre demain les aéroports régionaux dans toutes les nouvelles formes de mobilités qui s’annoncent. »

1 Le U-space est un ensemble de nouveaux services et de procédures pour accompagner un accès sûr, sécurisé et efficace à l’espace aérien pour un grand nombre de drones. Il s’agit de l’implémentation européenne du concept d’UTM : Unmanned Aircraft System Traffic Management

2 Augmentation du nombre de report d’incidents impliquant des drones par des pilotes d’avions.

3 Communiqué officiel de l’AID et l’AIT pour les appels à projet du programme “Propulse”

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
il faut dire qu'il y a urgence
Répondre
B
C'est d'actualité.