Faire carrière ou se reconvertir dans l’aéronautique

L’aéronautique et le spatial plébiscités par les Français en activité : plus d’un Français sur trois est attiré pour y faire carrière ou se reconvertir.

Plus d’1 Français sur 3 est attiré par l'aéronautique pour y faire carrière ou se reconvertir

Alors que le programme L’AÉRO RECRUTE lancé en avril dernier a déjà permis le recrutement de nombreux talents dans les grands groupes et PME de l’aéronautique et du spatial partout sur le territoire, le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) a conduit avec l’institut Yougov une enquête* auprès des Français sur l’attractivité du secteur. Les résultats mettent en évidence que l’industrie aéronautique et spatiale sont des domaines qui séduisent : plus d’un Français sur trois (35%) se déclare attiré par cet univers professionnel.

Cependant, bien des métiers restent encore méconnus pour une majorité des Français. L’Aéro Recrute a pour objectif de démocratiser l’accès aux offres d’emploi de la filière, décryptant pour les futurs talents des métiers qui leur sont inconnus et pourtant essentiels ! L’objectif : soutenir les importants besoins en recrutement du secteur. Rappelons que 15 000 emplois sont à pourvoir d'ici à la fin de l’année, auxquels s’ajoutent 6 000 postes en alternance, sur l’ensemble du territoire.

L’aéronautique et l’espace : des filières d’excellence très attractives

Une étude* menée par l’institut YouGov pour L’Aéro Recrute montre que l’aéronautique, l’espace et la défense sont des secteurs qui attirent aujourd’hui plus d’un tiers de la population active (35%) dans le cadre d’une possible réorientation professionnelle ou tout simplement pour la poursuite de leur carrière. Le fait que l’aérospatial soit un domaine de pointe est le principal facteur d’attractivité (12% des répondants), devant les carrières rémunératrices (9%) et le fait que le secteur recrute (8%). Rejoindre le secteur pourrait par ailleurs, pour certains, faire écho à un rêve d’enfant puisque l’aérospatial est le 2e secteur le plus mentionné par les répondants (13%) quand on leur demande dans quel métier ils se projetaient dans leur enfance, à égalité avec le sport et derrière la santé (18%).

« Le monde du travail est en constante évolution, et les dynamiques du marché de l’emploi amènent les entreprises à innover dans leurs processus de recrutement. De nombreux Français sont en quête de sens dans leur travail, et souhaitent avoir un impact à travers leur emploi. Il apparait que l’aéronautique et le spatial en France font partie des secteurs qui répondent aux attentes des Français, étant un secteur de métiers de pointe et de passion » explique Philippe Dujaric, Directeur des Affaires Sociales et de la Formation au GIFAS.

L’Aéro Recrute a comme objectif de faire connaitre les opportunités à pourvoir ; plus de 15 000 postes et plus de 6 000 alternances dans l’ensemble de la France.

La formation : la clé pour attirer de nouveaux talents

Parmi les Français qui ne se déclarent pas attirés par l’aéronautique ou le spatial, le besoin d’une formation adaptée aux métiers spécialisés du domaine ressort comme l’un des freins principaux (14% des Français). Dans ce contexte de forte demande exprimée sur les besoins de formation et d’accompagnement, le secteur est prêt à relever ces défis, bien conscient des obstacles et craintes qui peuvent aujourd’hui encore freiner des candidats à postuler. L’Aéro Recrute a comme mission de répondre à ces enjeux, en orientant les candidats grâce à de nombreux événements en Région ou à travers le site web et les réseaux sociaux, plateformes d’informations pour tous.

« L’objectif de L’AÉRO RECRUTE est de permettre à des personnes qui n’auraient pas les compétences aujourd’hui de nous rejoindre malgré tout : nous avons un véritable enjeu et une vraie volonté de formation sur certains profils afin de pallier les manques sur certains métiers. Je pense notamment aux femmes, qui ne représentent malheureusement encore que 23% des postes dans le secteur, mais aussi aux personnes travaillant dans un tout autre domaine et qui ont des compétences transférables. Tout l’enjeu réside donc dans l’identification de ces profils qu’il faudra attirer pour développer les programmes liés à la décarbonation de l’aviation et à l’industrie du futur » ajoute Philippe Dujaric, Directeur des Affaires Sociales et de la Formation au GIFAS.

La réorientation professionnelle : un atout pour la filière

L’étude YouGov/L’aéro Recrute* montre que changer d’orientation n’est pas un fait rare pour les Français puisque cela concerne 47% des répondants, qui déclarent avoir changé de métier (22%), de secteur d’activité ou de statut au cours de leur carrière professionnelle.

C’est tout l’enjeu de L’AÉRO RECRUTE : donner de la visibilité à des postes ouverts à la reconversion professionnelle, tout en démontrant la stabilité des carrières au sein de l’aéronautique.

l aero recrute embarquez pour l aero gifas

*Etude YouGov pour L’aéro Recrute, réalisée en ligne du 18 au 21 mars 2022 auprès de 1014 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatives de la population des salariés des secteurs public et privé en France.

L'Aéro Recrute. 15 000 postes partout en France. Rejoignez une Industrie d'Excellence !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article