Aerobernie

Web journal actu de l'aéronautique, l'aviation, du transport aérien, de la gestion du trafic aérien, et des aéroports.

Retour à la normal des vols en 2024/2027 : Air indemnité réagit !

L'Association Internationale du Transport Aérien (IATA) a déclaré au cours d'une conférence de presse que : "Nous estimons maintenant que le niveau (de trafic) de 2019 ne sera pas atteint avant 2024, soit un an plus tard que ce que nous avions prévu précédemment".

aerobernie air indemnite

L'IATA annonce un retour à la normal des vols à horizon 2024

De son côté, à Paris, le groupe ADP (Aéroports De Paris), gestionnaire des aéroports Roissy-Charles de Gaulle et Orly, a lui aussi annoncé lundi qu'il faudra attendre entre 2024 et 2027 pour un retour du trafic au niveau de 2019. Avec une perte nette de 543 millions d'euros au premier semestre, contre 250 millions d'euros de bénéfice il y a un an, le trafic des aéroports parisiens est en chute de plus de 62% !

Qu'en est-il de la situation en France et à l'international ?

Toutes les compagnies parviendront-elles à tirer leur épingle du jeu et survivre jusque 2024 ?

 

Air Indemnité apporte son éclairage sur la situation à date

Pour Baptiste Lo-Presti, Responsable juridique chez Air Indemnité « Au regard des prévisions de l'IATA et d'ADP, en cette période de crise, les compagnies et les voyagistes doivent rassurer davantage les passagers afin qu'ils reprennent les vols dans la mesure du possible.

Les compagnies aériennes doivent s'adapter et cela notamment dans leur offre tarifaire ou encore dans leur politique d'indemnisation en cas d'annulations ou de retards. Ils ont une vraie carte à jouer pour faire la différence alors que la concurrence est amenée à être encore plus rude.

Les compagnies qui parviendront à tirer leur épingle du jeu seront, sans aucun doute, celles qui auront réussi à entretenir avec leurs clients une relation de confiance où annulations et perturbations auront été limitées au maximum. Ou à défaut pris en charge de façon efficace. ».

 

Plusieurs questions se posent :

  • A quoi va ressembler le voyage de demain ?
  • Quel impact aura la crise sur nos futurs voyages ?
  • La crise peut-elle encore retarder un retour à la normal ?
  • Quel impact sur les clients ?
  • Les compagnies aériennes ont-elles intérêt à revoir leur modèle économique pour lancer des offres plus incitatives comme en Chine (forfait de vols illimités) ?
  • Compagnies aériennes en difficulté : que faire si elles annulent leurs vols à la dernière minute ?
  • Les passagers sont-ils protégés en cas de faillite d'une compagnie aérienne ?
  • Annulation de vol : comment savoir si ma destination est concernée par la circonstance exceptionnelle du COVID-19 ? Et quelles sont les obligations de prise en charge de la compagnie ?

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 11/08/2020 07:11

cela suppose aussi qu'on n' est pas près de trouver un vaccin au covid

Bernie 12/08/2020 17:08

on a toujours pas de vaccin pour le SIDA après 35 ans de recherche