Rapport annuel de PrivateFly : Nice, première destination en France pour les jets privés

PrivateFly, une entreprise du groupe Directional Aviation, vient de publier son rapport sur les tendances des vols en jet privé pour l'année 2020, qui reflète l'impact de la Covid-19 sur son activité. Les restrictions de voyage liées à la pandémie ont fortement limité les vols long-courriers en 2020 et les destinations les plus demandées étaient toutes en Europe.

Gulfstream g450 mountains and snow background
Nice a été la deuxième ville la plus prisée par les jets privés en 2020

Londres, le carrefour de l'aviation privée en Europe, est restée la première destination demandée. 

Fait inhabituel, Nice arrive en deuxième position et devance Paris, qui est troisième. Les clients ont en effet été nombreux à se rendre dans le sud de la France pour séjourner dans leur résidence secondaire ou y passer des vacances. Par ailleurs, la baisse du nombre de vols d'affaires a frappé plus durement Paris.

La plateforme de réservation de jets privés, PrivateFly, publie son rapport annuel, qui reflète l'impact de la Covid-19 sur son activité
• Après Londres, Nice a été la destination préférée des clients de PrivateFly cette année, (Paris est en troisième position), les voyageurs ayant privilégié le sud de la France, notamment pour se rendre dans leur résidence secondaire ou pour leurs vacances
• PrivateFly a organisé des vols au départ et à destination de 49 aéroports français
• Le rapport révèle une tendance à la réservation de dernière minute : plus de la moitié des vols ont été réservés 7 jours ou moins, à l'avance
• Le 15 août a été la journée la plus chargée en termes de vols, et la demande de voyages en jet privé a fortement augmenté pendant les mois d'été

Parmi les 49 villes françaises desservies par PrivateFly en 2020, on notera par exemple Le Touquet, Deauville, Toulouse, Biarritz, Cannes, Ajaccio, Figari, Tours, Courchevel, Limoges, Angers, Rodez ou encore Clermont-Ferrand.

La demande de vols de loisirs a nettement augmenté au cours du second semestre, alors que les voyages d'affaires ont été beaucoup moins nombreux que d'habitude. Les rapatriements et autres déplacements essentiels ont toutefois comblé cette baisse en partie.

Les statistiques sont issues du rapport 2020 de PrivateFly sur les tendances des vols charter privés, qui a également révélé que 58% des vols ont été réservés dans la semaine précédant le décollage, en raison de l'incertitude concernant les plans de voyage pendant la pandémie.

Le 15 août a été la journée la plus chargée de l'année pour les vols de PrivateFly, en raison de la forte demande estivale des familles qui voyageaient à travers l'Europe, due à l'allègement des restrictions de voyage.

« L'année 2020 restera certainement dans les mémoires. La pandémie de COVID-19 a touché tous les secteurs économiques, y compris le nôtre, mais l'aviation privée n'a pas subi une chute aussi brutale de la demande que l'aviation commerciale et les autres segments de l'industrie du voyage. Cette année, PrivateFly a même opéré plus de vols qu'en 2019 », a déclaré Adam Twidell, CEO de PrivateFly.

« La réduction des vols commerciaux et le désir de voler dans "sa bulle privée" ont entraîné une augmentation du nombre de nouveaux clients qui voyageaient en jet privé pour la première fois. Nous constatons également une augmentation de la demande pour notre nouveau programme d'abonnement Jet Card, car les utilisateurs occasionnels se tournent de plus en plus vers l'aviation privée.

« Avec l'arrivée des vaccins, la confiance des voyageurs revient et, bien que la plupart des voyages d'affaires habituellement assurés par notre secteur sont toujours en suspens, nous sommes optimistes quant à la poursuite de la croissance en 2021 », a-t-il ajouté.

 

Autres données du rapport annuel 2020 de PrivateFly

  • Le plus long vol de PrivateFly en 2020 a été de 19 257 km entre Londres et Auckland. Opéré en Gulfstream G650, ce vol a été organisé pour une famille qui voulait rentrer chez elle en évitant d'emprunter le vol d'une compagnie aérienne commerciale. Il a duré un peu moins de 22 heures, avec une escale de ravitaillement à Kuala Lumpur.
  • 6% des vols ont transporté des animaux de compagnie (contre 4% en 2019), PrivateFly a organisé le voyage de centaines de chats, chiens, perroquets et autres serpents aux côtés de leurs propriétaires en 2020. Parmi les vols insolites, on peut citer le vol d'une famille italienne au départ du Royaume-Uni avec ses 16 chats, ou encore l'aide apportée à une association de protection des animaux qui a permis de transporter 29 chiens et un chat abandonnés entre la Crète et Londres.
  • Environ la moitié des vols de 2020 ont été opérés avec de petits avions à réaction (de 4 à 7 places), en raison de la forte demande estivale des familles.

 

Malgré les défis liés à la Covid-19, PrivateFly a lancé son nouveau programme d'abonnement Jet Card en milieu d'année, mais aussi une sélection de vols « City Pairs » à tarif fixe dans le cadre de la demande croissante des voyages en hiver, et a élargi son équipe internationale au cours des derniers mois pour répondre à la demande attendue en 2021.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 29/12/2020 07:06

Pour une clientèle aisée

Bernie 29/12/2020 12:07

Mais en plein essor