Aviophobie : ne craignez plus de vous envoyer en l’air

Alors que le top départ des vacances a été donné, les personnes souffrants d’aviophobie (phobie de l’avion) se voient déjà confrontés à leur peur insurmontable de prendre l’avion pour voyager.

Aviophobie : ne craignez plus de vous envoyer en l’air grâce aux stages d’AviaSim

Hyperventilation, muscles qui se tendent, nausées, difficultés à respirer, palpitations du cœur … ect, ces symptômes caractéristiques de l’aviophobie, peuvent faire d’un vol de quelques heures un véritable cauchemar.

Pourtant, une solution existe pour lutter contre cette phobie ; les stages anti-stress d’AviaSim, qui, forts de leur efficacité, ont vu leur nombre d’inscriptions augmenter de 40 %.

AviaSim, réseau de loisirs spécialisé dans la simulation aéronautique présent dans 12 villes en France, propose aux personnes atteinte d’aviophobie de vaincre leur peur panique en avion grâce à des stages anti-stress en sessions individuelles et personnalisés. L’objectif est de démontrer que ce qui peut faire peur en cabine, est parfaitement maîtrisé par les professionnels dans le cockpit.

Comment se déroule un stage anti-stress ?

Vous êtes invités à monter à bord d’un cockpit d’un avion de chasse F16 ou F35, d’un Airbus A320 ou même d’un hélicoptère durant 3 sessions de 2 heures aux côtés d’un instructeur.

  1. Échanger sur l’objet de sa peur et observer le fonctionnement d’un avion ainsi que son environnement.
  2. Vol en conditions optimales aux côtés d’un pilote instructeur.
  3. Vol en conditions difficiles aux côtés d’un pilote instructeur.
aviophobie peur avion stress stages aviasim aerobernie

Selon Thomas Gasser fondateur d’AviaSim, « La peur et la phobie de l’avion proviennent le plus souvent d’une méconnaissance du pilotage. Chaque personne ayant ses propres appréhensions, il faut avant tout un programme individualisé et adapté. C’est le cas AviaSim, et semble-t-il nos résultats sont optimum. »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
il fallait y penser
Répondre
B
oui, et c'est utile