Hausse de fréquentation dans les aéroports régionaux Islandais

Les aides financières provenant du Fonds islandais pour le développement des liaisons aériennes vers Akureyri et Egilsstadir suscitent l’intérêt.

Hausse de fréquentation dans les aéroports régionaux islandais d’Akureyri (au nord) et d’Egilsstaðir (à l’est)

Les Autorités islandaises signalent une augmentation significative des opérations aériennes au sein des aéroports régionaux d’Akureyri (AEY) dans le nord et d’Egilsstaðir (EGS) dans l’est de l’Islande.

Ceci fait suite à la relance, depuis un an, de la campagne initiée par ISAVIA, l’organisme représentant les aéroports en Islande, visant à attirer des compagnies aériennes et les soutenir dans le lancement de vols directs européens vers les aéroports régionaux d’Akureyri (AEY) et d’Egilsstaðir (EGS).

La campagne, qui avait été interrompue pendant la pandémie, vise à offrir une série d'aides, de subventions et de remises aux exploitants d'aéronefs qui se positionneraient sur ces aéroports régionaux, par ailleurs parfaitement équipés pour accueillir des opérations internationales. 

Le nombre de vols internationaux vers AEY (premier graphique ci-dessous) a augmenté de 30% durant les dix premiers mois de 2022, tandis que le nombre de passagers internationaux cette année a augmenté de plus de 11 000 passagers par rapport à 2019.

Parmi les compagnies aériennes séduites par l’aéroport d’Akureyri, la nouvelle compagnie islandaise NiceAir propose des vols vers Copenhague, Tenerife et, à partir du printemps 2023, vers Düsseldorf et Alicante. Des vols vers Londres-Stansted et Manchester sont en préparation pour 2023. La compagnie aérienne allemande Condor lancera également des vols vers Akureyri et Egilsstadir en 2023. Des négociations sont en cours avec plusieurs autres compagnies aériennes.

L’Islande est une destination fascinante aux phénomènes et paysages naturels grandioses, empreints de sérénité et particulièrement préservés. Le tourisme n'a cessé de croître depuis 2010, avec une intensification des liaisons aériennes pour satisfaire la demande. La majorité des vols entrant sur le territoire Islandais passent par l’aéroport international de Keflavik, situé non loin de la capitale Reykjavik.

Puisque l’intérêt des visiteurs pour des lieux plus reculés et moins touristiques augmente, d'autres portes d'entrée sont à l’étude. Le nord et l'est de l'Islande disposent déjà d'excellentes infrastructures touristiques avec un large choix d'hôtels, d’activités et d’aménagements extérieurs, d’où cette campagne incitative à l’attention des acteurs du secteur.

Programme Isavia

Le programme Isavia dont le but est d’attirer les compagnies aériennes vers l’un ou l’autre des aéroports régionaux, prévoit une subvention de 18 € par passager arrivant sur le sol islandais. Cette subvention est versée aux opérateurs effectuant un minimum de six vols et peut atteindre les 25€ par passager en y associant les réductions mises en place par les aéroports eux-mêmes dans une démarche incitative.

À cela s’ajoute une enveloppe d’un montant minimum de 60 000 € provenant d’un fonds de développement des marchés attribué aux opérateurs. 

À compter du début du contrat, l'opérateur bénéficie des avantages suivants pendant 3 ans :

Année 1 : 100% de remise sur les redevances d'atterrissage et de passagers

Année 2 : 90% de remise sur les redevances d'atterrissage et de passagers

Année 3 : 75% de remise sur les redevances d'atterrissage et de passagers

Situé à proximité de la « capitale du nord de l'Islande », l'aéroport d'Akureyri dispose d'une piste de 2 400 m de long et de 45 m de large. Les travaux visant à agrandir le terminal sont en cours de finalisation. L'aéroport est contrôlé par l'ATC et dispose de systèmes d'approche LOC, ILS et GPS conformes aux normes les plus élevées.

L'aéroport d'Egilsstaðir, dans l'est de l'Islande, dispose d'une piste de 2 000 m x 45 m pour le décollage et de 1 850 m pour l'atterrissage. L'aéroport est contrôlé par AFIS et dispose de systèmes d'approche ILS, RNAV et NDB conformes aux normes les plus exigeantes.

Sigrún Björk Jakobsdóttir, PDG d'Isavia Regonal Airports, a déclaré : « Nous sommes très heureux de constater un accroissement du nombre d'avions utilisant les aéroports d'Akureyri et d'Egilsstaðir. Les opérateurs peuvent profiter des généreuses aides, remises et subventions octroyées aux appareils atterrissant dans les aéroports régionaux du nord et de l'est de l'Islande, ce qui, nous l'espérons, permettra de développer encore davantage l'activité.

Notre objectif, avec le fonds de développement des lignes aériennes, était de faire en sorte que les compagnies aériennes et les tours opérateurs connaissent les attraits du nord et de l'est de l'Islande et qu'ils proposent des vols directs vers ces régions

Nous souhaiterions que les Tours opérateurs proposent des circuits touristiques au cœur de ces régions et nous aimerions que ces destinations soient accessibles par voie aérienne aux voyageurs de loisirs ou d’affaires, mais également aux habitants de l’île, l’alternative actuellement étant les vols intérieurs depuis la capitale ou un trajet de huit heures en voiture depuis l’aéroport de Reykjavik. »

Le Fonds de Développement des Liaisons Aériennes Islandaises peut accorder jusqu'à 1,5 million d'euros par an. Le fonds est ouvert aux candidatures.

 

islande aeroports

Points forts de la destination :

  • Opportunité d’attirer les visiteurs fidèles à la destination qui ont déjà visité Reykjavik et le Cercle d’Or
  • Les célèbres aurores boréales et le soleil de minuit
  • Grande attractivité en matière de santé et de bien-être
  • De nombreuses activités sportives : randonnée, cyclisme, pêche, baignade dans des sources d'eau géothermique, promenades à cheval, mais aussi ski de fond, pistes cyclables éclairées et sports extrêmes
  • Nature et faune fascinantes, observation des oiseaux et des baleines.
  • Paysages époustouflants : espaces géothermiques, forêts, cascades, canyons, bains thermaux naturels, plages, montagnes, îles à explorer
  • L’île parfaite pour les photographes et amateurs de photographie
  • Une destination idéale pour un séjour en famille
  • Les musées locaux décrivent la vie des islandais dans le passé avec des artefacts, des expositions et des sites historiques
  • Excellentes infrastructures pour les séminaires et les team buildings
  • Réunions et conférences « loin de tout »
  • Une multitude d'hôtels de charme offrant de 20 à 100 chambres
  • Excellents restaurants proposant des produits frais et locaux, une gastronomie savoureuse à découvrir
Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
le seul point négatif, l' Islande est chère
Répondre
B
Mais c'est si beau...